En juin 1940, ce consul du Portugal à Bordeaux a accordé des milliers de visas à des personnes fuyant le nazisme, dont de nombreux juifs. Il a été reconnu Juste parmi les Nations à titre posthume. A l’occasion de la Saison France-Portugal 2022*, nous vous proposons de (re)découvrir le parcours de ce héros méconnu.

Si l’histoire d’Oskar Schindler est connue de tous, celle d’Aristides de Sousa Mendes un peu moins.

Pourtant, ce diplomate et consul du Portugal à Bordeaux a sauvé des milliers de personnes de la déportation en leur fournissant des visas pour quitter la France. On estime qu’il a sauvé 30 000 personnes, dont 10 000 Juifs.

Aristides de Sousa Mendes a été réhabilité à titre posthume et reconnu comme un Juste parmi les Nations en 1966 (un titre conféré au nom de l’État d’Israël par le musée de la Shoah de Yad Vashem à Jérusalem aux non-Juifs ayant risqué leur vie pour sauver des Juifs pendant le génocide).

81 ans plus tard, le 19 octobre 2021, Aristides de Sousa Mendes est entré au Panthéon portugais. La cérémonie a eu lieu à Lisbonne, au Panthéon national, où une plaque portant son nom a été dévoilée devant les descendants des familles sauvées.

Découvrez l’histoire d’Aristides de Sousa Mendes, ce héros méconnu

Saison France-Portugal 2022 : Décidée en juillet 2018 par le Président de la République française et le Premier ministre portugais, M. António Costa, lors de la visite officielle de M. Emmanuel Macron à Lisbonne, la Saison France-Portugal se tiendra simultanément dans les deux pays entre mi-février et octobre 2022.

L’occasion de souligner la proximité et l’amitié qui lient nos deux pays, incarnées notamment par la présence en France d’une très importante communauté luso-descendante, et au Portugal d’un nombre croissant d’expatriés français, deux communautés dynamiques, mobiles et actives, qui constituent un lien humain et culturel exceptionnel entre nos deux pays

Fuentecrif

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A excepción de tu nombre y tu correo electrónico tus datos personales no serán visibles y son opcionales, pero nos ayudan a conocer mejor a nuestro público lector

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.
Artículo anteriorPodría caer el gobierno de Israel por crisis de árboles
Artículo siguiente¡Estudiantes israelíes lanzan 8 satélites al espacio! Importante avance reporte directo desde el lugar de los hechos