Diario Judío México - Le président de la Syrie Bachar Al-Assad a déclaré dans un discours, le 17 février 2019, que son homologue turc Recep Tayyip Erdogan était un « petit employé des Américains ». Il a ajouté que chaque pouce du territoire syrien serait libéré et que quiconque tente de s’ingérer sera traité comme un ennemi. En outre, Al-Assad a appelé les Kurdes à ne pas compter sur l’Amérique pour les protéger. Son discours a été mis en ligne sur la chaîne YouTube  de la présidence syrienne. Extraits : [1]

Bachar Al-Assad : Nos ennemis ne tirent pas les leçons, et peut-être est-ce une bonne chose, car ainsi ils répètent sans cesse les mêmes erreurs. Les preuves montrent…

Foule : Avec nos âmes et notre sang nous te sauverons, ô Bachar. Avec nos âmes et notre sang nous te sauverons, ô Bachar. Avec nos âmes et notre sang nous te sauverons, ô Bachar. Avec nos âmes et notre sang nous te sauverons, ô Bachar. […]

Bachar Al-Assad : Malgré la théâtralité de ce type des Frères musulmans, Erdogan, qui tente de se présenter comme celui qui tire les ficelles… Parfois il est en colère, parfois il se fâche et profère des menaces, et dernièrement il a commencé à perdre patience, et c’est apparemment un gros problème… La vérité est… La vérité est qu’il n’est rien de plus qu’un petit employé à la solde des Américains. Je ne suis pas du genre à exagérer. Non, nous parlons de la réalité. […]

Chaque pouce de la Syrie sera libéré, et quiconque s’ingère est notre ennemi. Nous traiterons chaque occupant comme un ennemi. Ce n’est pas une position politique, mais patriotique. C’est un axiome patriotique indiscutable. […]

Nous disons aux groupes [kurdes] qui font confiance aux Américains : les Américains ne vous protègeront jamais. Les Américains ne vous serreront jamais contre leur cœur ou contre leur poitrine. Les Américains vous mettront dans leur poche, comme de la monnaie d’échange, tout près de leurs dollars. Ils ont déjà commencé à le faire. Si vous ne vous préparez pas à combattre et à défendre votre pays, vous ne serez rien de plus que les esclaves des Ottomans. Seul votre pays peut vous protéger. Seule l’armée syrienne vous défendra.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

[1] Clip #7019