Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Abbas Zaki, membre du Comité central du Fatah, a évoqué les jours de la « révolution des couteaux » qui, a-t-il affirmé, « a plongé Israël dans la terreur ». « A présent qu’il n’y a plus de couteaux, les [Israéliens] propagent la corruption, entrent dans les villages et sèment la destruction », a-t-il affirmé. S’exprimant aux funérailles de l’adolescent palestinien Leith Abu Naim, tué lors d’affrontements avec les forces israéliennes dans un village de Cisjordanie, Zaki a appelé à « cracher hors de nos rangs quiconque… croit aux relations avec Israël ». Des images de l’enterrement, qui a eu lieu le 31 janvier 2018, ont été diffusées sur la chaîne télévisée libanaise Al-Quds. Extraits :

Abbas Zaki : Je l’affirme ici : tous ceux qui aspirent au martyre ne l’obtiennent pas. Ce n’est pas possible. Le Tout-puissant dans les cieux n’accorde le martyre qu’à ceux qui le méritent. Combien ont perdu la vie simplement pour que des gens urinent sur leurs tombes, malgré tous les privilèges dont ils jouissaient. Mais un jeune comme [Leith Abou Naim] est un aimant qui attire tout le monde. Apprenons donc à faire preuve de solidarité, à renforcer notre unité, à connaître nos ennemis et à cracher hors de nos rangs quiconque tremble [de peur], quiconque est traître ou croit aux relations avec Israël.

Il est temps que ce peuple puissant comprenne qu’il y a quelques mois… La révolution des couteaux, qui a commencé avec [Muhannad] Al-Halabi, a plongé Israël dans la terreur. A présent qu’il n’y a plus de couteaux, les [Israéliens] répandent la corruption, entrent dans les villages et sèment la destruction. […]