Diario Judío México -

Abd Al-Haleem Al-Oushosh, président de l’Association jordanienne des avocats de la charia, a déclaré le 26 décembre 2018 lors d’un débat sur le mariage précoce, sur la chaîne Jordan Today, que le fait de marier des jeunes filles de moins de 18 ans leur évitait le harcèlement sexuel et que les avantages du mariage précoce l’emportent sur ses inconvénients. Il a affirmé : « [Est-il préférable] de laisser une fille subir le harcèlement sexuel dans la rue, les centres commerciaux, les écoles et les universités, ou de la marier ? » 

La militante jordanienne des droits des femmes Inam Al-Asha, invitée au débat, a déclaré que le problème du harcèlement sexuel devait être résolu en punissant les coupables.

Al-Oushosh a répondu que le mariage précoce ne devait pas être considéré comme tabou. En réponse à une question, il a répondu que si les circonstances s’y prêtaient, il aurait épousé une mineure ou marié sa propre fille à l’âge de 14 ou 15 ans. Extraits : [1]

Abd Al-Haleem Al-Oushosh : Le mariage précoce n’est pas la raison du taux de divorce élevé en Jordanie.

Inam Al-Asha : C’est pourtant l’un des dommages…

Abd Al-Haleem Al-Oushosh : Selon les statistiques de 2017-2018, le taux de divorce est élevé, même parmi les gens instruits.

Inam Al-Asha : Nous n’avons pas dit que le mariage précoce était la seule raison des divorces…

Abd Al-Haleem Al-Oushosh : Mais les avantages du mariage précoce l’emportent sur ses inconvénients. […]

Qu’est-ce qui est préférable ? Laisser une fille exposée au harcèlement sexuel dans la rue, les centres commerciaux, les écoles et les universités, ou bien l’épouser ? Le mariage précoce résout le problème du harcèlement sexuel.

Animatrice : Donc, si une fille se marie, elle ne se fera pas harceler ?

Abd Al-Haleem Al-Oushosh : Le harcèlement diminuera.

Inam Al-Asha : Ils harcèlent toutes les femmes, qu’elles soient jeunes ou âgées, jolies ou laides, grandes ou petites…

Abd Al-Haleem Al-Oushosh : Mais ce n’est pas un phénomène de même ampleur que dans le cas des filles célibataires.

Animatrice : Alors, le mariage protège la fille ?

Abd Al-Haleem Al-Oushosh : Bien sûr.

Animatrice : Que les choses soient claires. Vous croyez que marier une fille…

Abd Al-Haleem Al-Oushosh : Marier une fille la protège de tout harcèlement, et c’est l’un des avantages du mariage précoce.

Animatrice : Pouvez-vous répéter cela ?

Abd Al-Haleem Al-Oushosh : Le mariage diminue le harcèlement sexuel des filles de moins de 18 ans. […]

Inam Al-Asha : Le problème devrait être résolu en punissant le harceleur. Le problème réside dans la mentalité, les valeurs morales et le comportement du harceleur. Les filles ne sont pas le problème.

Abd Al-Haleem Al-Oushosh : Nous ne devrions pas punir le mariage précoce ni le considérer comme un tabou…

Inam Al-Asha : Donnez à ces filles une chance d’acquérir une éducation, de grandir, de travailler, etc. Voudriez-vous une épouse qui serait encore une petite fille ? Préférez-vous épouser une petite fille, ou bien une femme mature, instruite et intelligente ?

Abd Al-Haleem Al-Oushosh : Si elle et moi sommes tous deux dans les circonstances le justifiant, alors pas de problème.

Inam Al-Asha : Marieriez-vous votre fille à l’âge de 14 ou 15 ans ?

Abd Al-Haleem Al-Oushosh : Rien ne l’empêche.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

[1] Clip #7004