Abdoul Hakim Awad, membre du Conseil révolutionnaire du Fatah, a déclaré dans une interview diffusée le 9 janvier 2020 sur la chaîne Alkofiya (EAU/Palestine) qu’à cause des relations entre le Hamas et l’Iran, à chaque fois que le Hamas parle au nom du peuple palestinien, il lui cause une injustice. Selon lui, le peuple palestinien estime que l’Iran ou Qassem Soleimani n’ont rien fait pour Jérusalem.

Awad a déclaré que les dirigeants iraniens se souciaient davantage du Yémen, de la Syrie et du Liban que de Jérusalem, et qu’ils n’avaient eu aucune réaction lorsque les États-Unis avaient déplacé leur ambassade, un événement qu’il considère comme plus déterminant que l’assassinat de Qassem Soleimani. Pour cette raison, « commandant de la force Al-Qods [Jérusalem] » est un titre creux, a-t-il observé. Extraits :

Abdoul Hakim Awad : La relation entre le Hamas et l’Iran est bien connue. Je crois que lorsque le Hamas parle au nom du peuple palestinien, il ne lui rend pas justice, car le peuple palestinien ne considère pas que l’Iran, ou même Qassem Soleimani, ait donné quoi que ce soit à Jérusalem – alors même que Qassem Soleimani était le commandant de la force Al-Qods [Jérusalem] du CGRI.

Sanaa et Aden au Yémen, Damas en Syrie et Beyrouth au Liban étaient beaucoup plus proches du cœur de Qassem Soleimani, du régime politique iranien et du chef spirituel [Khamenei] que ne l’était Jérusalem. Jérusalem est un lieu lointain [pour eux]. Nous n’avons pas vu l’Iran réagir de quelque façon que ce soit le jour où les États-Unis ont déplacé leur ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem. À mon avis, cet événement a été beaucoup plus déterminant et significatif que l’assassinat de Qassem Soleimani par les États-Unis.

Lorsque l’ambassade a été déplacée à Jérusalem, ville sainte des Arabes et des musulmans, et lorsque les États-Unis ont reconnu Jérusalem comme la capitale unifiée d’Israël, nous n’avons assisté à aucune réaction de la part de l’Iran ; l’Iran n’a pas osé tirer ne serait-ce qu’une balle. Il n’a pas pris de position qui l’aurait fait entrer favorablement dans l’histoire. C’est pourquoi le titre de « Commandant de la force Al-Qods » est un titre vide de sens.

*aussi orthographié Ghassem.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A excepción de tu nombre y tu correo electrónico tus datos personales no serán visibles y son opcionales, pero nos ayudan a conocer mejor a nuestro público lector

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.
Artículo anteriorMahmoud Abbas : Mille fois « non, non, non » à l’Accord du siècle
Artículo siguienteEl canal de MEMRI en YouTube llega a 7.5 millones de visitas