Diario Judío México - Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Cheikh Abou Usamah At-Thahabi, imam de la mosquée Al-Rahma de Liverpool (Royaume-Uni), né aux États-Unis, a déclaré dans une vidéo diffusée sur la chaîne YouTube Green Lane Masjid, le 1er septembre 2019, qu’il croyait au châtiment islamique consistant à couper main du voleur et à cautériser la blessure à l’huile bouillante, et qu’il considérait cette peine comme un moyen dissuasif efficace. At-Thahabi a souligné que de telles punitions devaient être appliquées dans le monde musulman et non en Occident, jugeant les punitions occidentales encore pires. Et d’ajouter que l’islam ne tolère aucune « flexibilité » concernant les homosexuels, les lesbiennes et les transgenres. Extraits :

Abou Usamah At-Thahabi : Un homme, à l’époque du calife Omar, a volé quelque chose – ils l’ont attrapé et il a volé une quantité suffisante pour se faire couper la main. Ils se sont préparés et ont mis en place le programme pour lui couper la main. La main va être enlevée. Ils vous coupent la main, et pour stopper le sang, ils mettent votre main dans de l’huile bouillante, pour qu’il s’arrête de couler. C’est terrible ! De toute évidence, nous n’allons pas faire cela ici. Nous allons le faire dans le monde musulman. C’est ce qu’ils faisaient dans le monde musulman et, dans certains endroits, ils le font toujours. Et je crois en cela. Et je crois que c’est aussi un moyen de dissuasion. Et je ne mettrai pas ma langue dans ma poche pour personne, pour éviter d’entendre : « Ô regarde comme c’est barbare. » Parce que si nous commençons à parler de… La manière dont ils punissent les gens ici en Occident est pire. […]

Allah t’a créé comme un garçon. Tu es un garçon, tu es un garçon, tu es un garçon, tu es un homme. Puis quelqu’un vient et dit : « Eh bien, je pense qu’Allah a fait une erreur. Alors je veux changer cette situation. » Ecoute-moi, frère, il n’y a pas de flexibilité là-dessus. Je suis afro-américain et je ne veux pas qu’on soit raciste envers moi. Je suis musulman et je ne veux pas qu’on soit raciste envers moi. OK, et pour l’homosexuel ? Et la lesbienne ? Et le travesti ? Et untel, et untel ? Ne devrais-je pas, en tant que musulman afro-américain, et les gens ont des préjugés envers moi et je n’aime pas cela… Ne devrais-je pas voir les choses de la même façon ? […]

En tant que musulman, ne commence pas à ramener ce genre de choses. Il n’y a pas de place pour la flexibilité. La souplesse dans tout cela… Écoutez, nous ne ferons de mal à personne. Nous n’enfreindrons la loi vis-à-vis de personne. Mais est-ce que pour autant, je dirai que ce que vous faites est correct ?