Diario Judío México - Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Ahmed Armih, cheikh salafiste résidant en Allemagne, alias Aboul Baraa, a donné une conférence intitulée « Un musulman a-t-il le droit de craindre la mort ? », dans laquelle il a évoqué le « merveilleux sentiment » que représente le désir de rencontrer Allah, le cœur frémissant et « les larmes coulant sur le visage ».

Demandant « qui veut mourir maintenant et rencontrer Allah » dans un « vote à main levée » – et assurant à ses auditeurs qu’il ne leur demandait pas de partir en mission suicide – il a été déçu de voir seulement deux ou trois candidats lever la main. La conférence a été mise en ligne sur sa propre page Facebook et sur celle d’As Sirat Germany le 2 juillet 2018. Dans une autre conférence, mise en ligne le 13 juillet, il critiquait la Conférence islamique en Allemagne, composée selon lui d’infidèles. Extraits :

2 juillet 2018

Ahmed Armih : Notre sujet, chers frères et sœurs, est de savoir si un musulman doit craindre la mort. Quand avez-vous éprouvé pour la dernière fois le désir de rencontrer Allah ? Et quand ce sentiment merveilleux vous a assailli, les larmes coulant sur le visage et le cœur frémissant, étiez-vous de ceux pouvant difficilement contenir leur impatience de rencontrer Allah ? Avez-vous jamais ressenti cela ? […]

Lorsque l’Ange de la mort a demandé [à Moïse] combien de temps il voulait vivre, [Moïse] a posé la question : « Qu’y a-t-il après ? » [L’Ange] a dit : « Après tu mourras. » Alors [Moïse] a dit : « Je veux mourir maintenant. »

Voulez-vous mourir maintenant ? Et vous ? Et qu’en est-il de vous ? Immédiatement ? Ne vous inquiétez-pas, je ne vous dis pas de partir en mission suicide. Je vous demande à tous si vous voulez mourir maintenant. J’aimerais voir un vote à main levée : qui veut mourir ici et maintenant ?…

C’est la preuve que nous sommes très loin d’Allah. Allah Akbar. C’est la preuve. C’est la preuve que nous sommes… que nous sommes quoi ? très éloignés d’Allah. Seulement deux ou trois personnes parmi tous ceux ici présents ont levé la main pour signifier qu’ils sont prêts à mourir tout de suite. […]

13 juillet 2018

Il existe une « Conférence islamique » [en Allemagne]. Qui a réuni cette Conférence islamique ? Les infidèles. Il y a des infidèles à cette conférence, comme les Alaouites, comme les Qadianis, qui se font appeler Ahmadis, mais ne méritent pas ce nom… Il y a un consensus parmi tous les érudits pour dire que ce sont des infidèles. Pensez-y : des infidèles représentent votre religion. Qui d’autre y a-t-il ? Les chiites, qui n’ont rien à voir avec notre religion. Ils ont une autre religion, et j’ai déjà évoqué leur nocivité. Qui nous représente ? Voilà qui constitue la Conférence islamique. […]

Ils ont donc une assemblée de gens qui ne nous représentent pas. Pire encore, aujourd’hui le gouvernement dit qu’il veut que la Conférence islamique comprenne des membres représentant un « islam allemand ».

 

Las opiniones expresadas aquí representan el punto de vista particular de nuestros periodistas, columnistas y colaboradores y/o agencias informativas y no representan en modo alguno la opinión de diariojudio.com y sus directivos. Si usted difiere con los conceptos vertidos por el autor, puede expresar su opinión enviando su comentario.

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.