Avant l’attentat d’Orlando, l’EI avait averti sur les médias sociaux d’attentats imminents aux Etats-Unis et souligné : « Si vous cessez de nous attaquer, nous cesserons de vous attaquer »

Por:
- - Visto 84 veces

Par Steven Stalinsky *

« Notre frère Omar Mateen, puisse Allah l’accepter, a massacré les ennemis d’Allah – combien de cœurs brisés de veuves et d’orphelins ont été soignés par Allah grâce à cette opération ! Il a mené le djihad depuis son lieu de résidence [aux Etats-Unis] et a enlevé la détresse de son âme… Le commandant des fidèles, Al-Bagdadi, et le brave et noble cheikh Al-Adnani – puisse Allah les protéger – ont appelé les jeunes à mener le djihad, et le héros Omar a répondu [à cet appel], écoutant et obéissant ». Fondation médiatique Al-Wafa, 15 juin 2016 [1]

Chaque jour, l’équipe du MEMRI Jihad and Terrorism Threat Monitor travaille 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour surveiller les activités djihadistes en ligne, y compris des dizaines de communications importantes de l’Etat islamique (EI) – parmi lesquelles, à la date de rédaction de ces lignes, les célébrations et revendications du massacre du 13 juin 2016 dans la boîte de nuit d’Orlando sur des forums en ligne et des plates-formes de réseaux sociaux. Certains de ces comptes Twitter, YouTube, Internet Archive, Instagram, et aussi désormais Telegram, appartiennent à des membres et sympathisants de l’EI ici, aux Etats-Unis, comme le résident du Bronx, New York, âgé de 22 ans, Sajmir Alimehmeti, inculpé ce mois-ci pour avoir « apporté un soutien » à l’EI. De nombreuses vidéos produites par le groupe ont été trouvées sur son téléphone.


Depuis les attentats du 22 mars à Bruxelles, l’EI a produit un flux constant de vidéos et d’informations en anglais, arabe et français, célébrant les attaques, les justifiant et divulguant ses projets pour l’avenir. Ces projets incluent de nouveaux attentats en France, Allemagne, Belgique, Russie, au Royaume-Uni, Portugal, aux Pays-Bas, en Hongrie, Espagne, Italie et ailleurs, y compris aux Etats-Unis. Ceci a été confirmé par le directeur national des Renseignements, James Clapper qui, dans une interview donnée le 4 mai à Anderson Cooper sur CNN, a affirmé au sujet de la possibilité d’une attaque aux Etats-Unis comme celles perpétrées en Europe : « C’est une chose qui nous inquiète beaucoup aux Etats-Unis, le fait qu’ils puissent planifier une attaque comme ils l’ont fait à Paris ou à Bruxelles. »

Le 16 juin, le directeur de la CIA, John Brennan, a témoigné devant une commission d’enquête du Sénat sur les renseignements au sujet de l’attentat d’Orlando, ajoutant une mise en garde : « Nous estimons que l’EI se préparait et tentait de déployer des hommes en vue de mener de nouvelles attaques. L’EI possède un large vivier de combattants occidentaux qui pourraient potentiellement servir d’agents opérationnels pour des attentats en Occident, et le groupe explore probablement divers moyens en vue d’infiltrer des hommes en Occident… En outre, comme nous l’avons vu à Orlando, San Bernardino et ailleurs, l’EI tente de susciter des attentats de la part de sympathisants n’ayant pas de liens directs avec lui. Le mois dernier, par exemple, un membre haut placé de l’EI [le porte-parole Abou Mohammed Al-Adnani] a appelé publiquement les partisans du groupe à mener des attaques dans leurs pays de résidence, s’ils n’étaient pas en mesure de se rendre en Syrie et en Irak. »

Les dirigeants de l’EI sont en accord avec de telles déclarations et ils prêtent une attention étroite à celles-ci, et plus spécifiquement, aux efforts et aux discussions des services de sécurité occidentaux, car leurs principales cibles demeurent les grandes villes occidentales, parmi lesquelles Washington D.C. Le 25 mars, la Maison Blanche a été mentionnée comme une cible potentielle dans une vidéo de la Province Al-Kheir de l’EI, dans laquelle on voit les combattants du groupe distribuer des friandises pour célébrer les attentats de Bruxelles et promettant de nouvelles attaques, y compris pour « transformer la Maison Blanche en Maison Noire ». La vidéo poursuivait en détaillant le rôle de la Belgique dans la fondation de l’OTAN et sa participation à la Deuxième Guerre du Golfe, à la guerre contre le terrorisme après le 11 septembre, et à la guerre contre l’EI. S’adressant aux Etats-Unis, l’un des combattants dans la vidéo, a promis de nouvelles attaques, déclarant : « Vous verrez d’autres choses de notre part… car votre sang est délicieux… Avec la volonté d’Allah, nous boirons tout votre sang… » [2]

Cela fait à présent presque deux ans que le porte-parole de l’EI, Abou Mohammed Al-Adnani, a mis en garde l’Occident, dans un discours de septembre 2014, d’attaques imminentes de l’EI et de leurs motivations : « L’Etat islamique n’a pas lancé de guerre contre vous, comme vos gouvernements menteurs et vos médias le prétendent. C’est vous qui avez lancé les hostilités contre nous… Vous allez le payer chèrement, lorsque vos fils que vous envoyez nous combattre reviendront estropiés, dans des cercueils ou devenus fous. Vous paierez lorsque chacun de vous se sentira effrayé de voyager à l’étranger. Vous paierez lorsque vous marcherez dans la rue emplis d’inquiétude, par crainte des musulmans. Vous ne serez plus en sécurité dans vos propres lits. » [3]

Les déclarations d’Al-Adnani ont été reprises d’une vidéo du 28 mars publiée par la Province Al-Furat de l’EI en Irak, intitulée « œil pour œil », et montrant des scènes de combattants de l’EI choisissant leurs cibles sur une carte et se ceignant de ceintures d’explosifs. Un combattant de l’EI, parlant français, affirme : « Ceci est un message aux peuples croisés, les Européens, les Américains et les Russes. Nous [les musulmans] représentons le cinquième de la population du monde, nous sommes partout, et nous pouvons frapper qui nous voulons, quand nous voulons et où nous voulons ». [4]

Ces déclarations ont profondément influé sur les partisans de l’EI, comme cela est apparu clairement après l’attaque du 14 juin à Paris perpétrée contre un officier de police et sa compagne, qui ont été poignardés à mort. Une vidéo de l’attaquant, Larossi Aballah, juste avant qu’il mène sa mission, le montrait appelant « les musulmans de France » : « Ô vous qui avez tout à gagner, venez et répondez à l’appel de votre émir, Abou Mohammed Al-Adnani… Ceux qui sont en contact avec les frères de l’EI et qui sont en sécurité, dites-leur que nous avons entendu [l’appel de] cheikh Al-Adnani ». S’adressant aux « autorités françaises infidèles », il a ajouté : « Ceci est la conséquence de vos actions. Vous nous avez fermé les portes de la hijra [émigration vers les zones contrôlées par l’EI], vous avez fermé les portes du califat, aussi nous avons ouvert les portes du djihad sur votre terre. » [5]

Il est important d’observer qu’avant que l’EI et les loups solitaires inspirés par lui ne commencent à mener des attentats en Occident, l’objectif n° 1 du groupe était de construire son califat, et celui d’attaquer l’Occident était secondaire. La hijra – l’émigration vers l’Etat islamique, augmenter sa population, et faire venir la main d’œuvre nécessaire pour l’aider – a toujours constitué la priorité essentielle. Une autre priorité était d’attaquer l’ennemi proche – la famille royale saoudienne, les chiiites, Jabhat Al-Nusra, et le régime d’Assad en Syrie. Ceci contrairement à Al-Qaïda, qui a toujours eu pour priorité d’attaquer l’ennemi lointain, l’Occident et les Etats-Unis.

Pourquoi l’EI a-t-il changé ses priorités, et comment sommes-nous parvenus à ce qui pourrait être une ère d’attaques tous azimuts en Occident ? Les déclarations des dirigeants de l’EI, y compris Al-Adnani, ont été méprisées ou n’ont pas été prises au sérieux. Alors que les menaces de l’EI contiennent une large quantité de vantardises, ses combattants croient en ce qu’ils affirment, et chacune de ces menaces doit être convenablement traduite et analysée.

Une série d’articles louant les attentats de Bruxelles et mettant en garde contre d’autres attaques dans l’avenir ont été publiés le 24 mars par la société de médias affiliée à l’EI, Al-Wafa. Un auteur a promis que les Etats-Unis étaient la prochaine cible sur la liste après la Belgique, que l’EI allait bientôt les attaquer et que tous les citoyens américains dans le monde étaient des cibles légitimes. Un autre article a affirmé que les membres de l’EI allaient prochainement  prendre pour cibles des nightclubs, des stades et des écoles dans les pays et les villes européennes, et notamment au Portugal, en Hongrie, à Madrid, à Rome et à Amsterdam, et qu’ils frapperaient sans distinction les femmes, les enfants et les personnes âgées. Un autre article, intitulé « Amérique, tu es la prochaine » fait allusion au fait que des loups solitaires de l’EI pourraient frapper à nouveau aux Etats-Unis : « Regardez ce que les partisans du califat vivant parmi vous ont fait. Examinez ce que [l’auteur de l’attentat de San Bernardino] Said Farouk, qu’Allah ait pitié de son âme, et son épouse ont fait. Ils ont tué beaucoup d’entre vous. Alors qu’arrivera-t-il si nous envoyons dix Said Farouk ? Vos organes de sécurité seront incapables de découvrir ces attaques de qualité et de précision avant qu’elles soient menées… » [6]

Dans une vidéo mise en ligne le 25 mars par la Province de Ninive de l’EI, célébrant les attentats de Bruxelles, un combattant de l’EI originaire de Belgique affirmait : « Comprenez que vous avez une lourde facture et que vous allez la payer avec votre sang. » Un autre combattant ajoutait : « Ceci est le début de votre cauchemar. Aujourd’hui, nous nous réjouissons de ce bel [acte de] vengeance… Après les [attaques] du 11 septembre à New York, et celles de Paris [en novembre 2015], nous vous offrons un nouveau 11 septembre. » Les combattants ont également promis de nouveaux attentats si l’Occident ne cessait pas d’attaquer les musulmans. [7]

La province de Tripoli de l’EI en Libye a mis en ligne une vidéo le 26 mars, dans laquelle un combattant anglophone menace de nouvelles attaques et affirme que la vague de terrorisme de l’EI en Europe était une vengeance contre les interventions occidentales dans les pays arabes : « Nous avons des soldats partout. Et tant que vous continuerez de lancer vos bombes, avec la volonté de Dieu, nous continuerons de vous massacrer dans vos rues, nous continuerons de vous tuer… Ceci est une juste vengeance, ceci est une juste rétribution. Tant que vous ne quitterez pas nos pays, nous viendrons sur vos terres. Ceci n’est que le début. » [8]

Au cours des derniers mois, les menaces de l’EI contre les Etats-Unis et l’Europe sont devenues plus intenses. Dans la dernière édition de son magazine en langue anglaise Dabiq, publié le 13 avril, il affirmait : « Paris était un avertissement. Bruxelles était un rappel. Ce qui viendra sera encore plus dévastateur et plus amer ». [9] Le 17 avril, l’aile médiatique officielle de l’EI, Furat Media, a publié un nouveau nashid (chant religieux islamique) du célèbre membre allemand de l’EI, Denis Cuspert, surnommé Abou Talha Al-Almani, qui aurait été tué en octobre mais pourrait, selon des informations du gouvernement allemand, être encore vivant. [10] Celui-ci déclare : « Europe, nouveau champ de bataille, viens et attends ta récompense… Devenez-y des martyrs, les vierges du paradis vous attendent déjà… Tuez des officiers de police, ou des apostats… Paris, New York et Moscou, des bombes à Berlin. » [11]

Et le 20 avril, le bulletin d’information hebdomadaire de l’EI, Al-Naba, a publié un article exposant la vision à long terme de la guerre contre les Etats-Unis, avec cet avertissement : « Les soldats du califat sont aujourd’hui… infiltrés profondément en Europe, avec les yeux tournés vers l’Amérique, attendant la moindre faille dans les lignes de leurs ennemis pour lancer l’attaque contre eux… » [12]

Un article de la neuvième édition du magazine de l’EI en français, Dar Al-Islam, publié le 26 avril, se conclut par un éloge du recours au terrorisme comme moyen tactique pour triompher sur le champ de bataille : « Il est nécessaire de terroriser les infidèles et de semer la peur dans leurs cœurs », y compris en « coupant les gorges des ennemis avec plaisir ». [13] Quelques jours plus tard, le 29 avril, le centre médiatique Al-Hayat a publié une vidéo musicale, comportant un nashid en français interprété par ses jeunes lionceaux du Califat. La vidéo, sous-titrée en anglais, inclut des images de dirigeants occidentaux, parmi lesquels les présidents Obama et Hollande, avec des déclarations telles que ‘Nos guerriers sont partout, prêts à se sacrifier… Nos sabres sont aiguisés pour trancher les cous… Attention, ceux qui sont soumis à Allah sont prêts à se faire exploser ». [14]

Le 21 mai, Al-Furqan, un des principaux organes médiatiques de l’EI, a publié une nouvelle déclaration audio d’Al-Adnani, appelant les « soldats du califat » et les partisans de l’EI à viser des civils aux Etats-Unis et en Europe : « Si les tyrans ont fermé les portes de la hijra [émigration vers les territoires de l’EI] devant vous, alors ouvrez la porte du djihad devant eux et faites leur regretter leur action ». [15] Répétant cet appel une semaine plus tard, un combattant auto-proclamé de l’EI surnommé Amriki Mouhajer a encouragé ses abonnés sur Telegram à mener des attaques en solitaire en Occident, au lieu d’immigrer dans les territoires contrôlés par l’EI. [16] En même temps qu’il menace l’Occident de nouvelles attaques, l’EI nous indique aussi comment empêcher que celles-ci se produisent. Lorsqu’il avertit que l’Occident affronte ce qui n’est que le début d’une vague d’attaques de l’EI contre lui et que les Etats-Unis seront la prochaine cible, tant de la part des combattants réguliers que de loups solitaires, il affirme aussi clairement que si les Etats-Unis et leurs alliés cessent de bombarder et d’attaquer l’EI, celui cessera à son tour d’attaquer l’Occident. L’EI souligne ce point dans ses vidéos et autres instruments de propagande – et cela se traduit aussi chez ses partisans en ligne et parmi les auteurs d’attaques solitaires. Ceci a été souligné lorsque des otages ont entendu l’auteur du massacre commis le 13 juin 2016 contre la boîte de nuit d’Orlando, Omar Mateen, qui avait prêté allégeance à l’EI en appelant le 911 [numéro d’urgence aux Etats-Unis], dire au téléphone qu’il voulait que les Etats-Unis « cessent de bombarder l’EI en Syrie ».

L’EI est fortement motivé pour cesser d’attaquer l’Occident, tant par conviction religieuse qu’en raison de son objectif originel, de s’en prendre à l’ennemi le plus proche et le plus immédiat. Il souhaite aussi se focaliser de nouveau sur la croissance et le renforcement de son califat.

Concernant les attaques de Bruxelles, l’EI, au cours de l’année qui a précédé et suivi les attentats de novembre 2015 en France, a mis en garde à plusieurs reprises qu’il mènerait des attaques en Occident. Le 15e anniversaire du 11 septembre approchant, les Etats-Unis et les autres pays occidentaux ne peuvent que souhaiter que les hommes et femmes courageux impliqués dans les efforts antiterroristes – qui sont rarement reconnus pour la sécurité publique qu’ils protègent – pourront éviter les nouvelles attaques de l’EI, qui sont sans doute déjà en cours de préparation.

* Steven Stalinsky  est le Directeur exécutif de MEMRI. Il est l’auteur du livre à paraître, American Traitor – The Rise and Fall of Al-Qaeda’s U.S.-Born Leader Adam Gadahn. 

 Lien vers l’article en anglais

Notes:

[1] Voir le rapport de MEMRI JTTM, Pro-ISIS Media Company Celebrates Orlando Attack: ‘America – The Moment Of Your End Has Come’, 16 juin 2016.

[2] Voir le rapport de MEMRI JTTM, ISIS In Al-Kheir Province Celebrate Brussels Attacks, Fighter Threatens To ‘Turn White House Into Black’, 25 mars 2016.

[3] Voir le rapport de MEMRI JTTM, Responding To U.S.-Led Campaign, IS Spokesman Calls To Kill Westerners, Including Civilians, By Any Means Possible, 22 septembre 2014.

[4] Voir le rapport de MEMRI JTTM, ISIS Al-Furat Video Following Brussels Terror Attacks: We Can Strike Wherever, Whenever And Whoever We Want, 28 mars 2016.

[5] Voir le rapport de MEMRI JTTM, ISIS News Agency Releases Video of Larossi Abballa, Who Killed Two Police Officers In Paris Suburb, 14 juin 2016.

[6] Voir le rapport de MEMRI JTTM, ISIS Supporters After Brussels Attacks: America Is Next; London Will Become An ISIS Province; Europe Faces Dark Future, 28 mars 2016.

[7] Voir le rapport de MEMRI JTTM, ISIS Video Celebrates Brussels Attacks, Features Belgian Fighters Threatening More Attacks, 25 mars 2016.

[8] Voir le rapport de MEMRI JTTM, Video By ISIS In Libya Celebrates Brussels Attacks, Threatens: ‘We Have Soldiers Everywhere’, 27 mars 2016.

[9] Voir le rapport de MEMRI JTTM, Issue 14 Of ISIS Magazine Dabiq Argues That Current Divisions In Syria Have Historical Precedent In Mongol Invasions Of The Levant, 13 avril 2016.

[10] Foxnews.com, 15 juin 2016.

[11] Voir le rapport de MEMRI JTTM, New Nasheed By German Jihadi Denis Cuspert ‘Rise Up For Slaughter’ Threatens Western Cities Including Berlin, Paris, Rome, New York, 19 avril 2016.

[12] Voir le rapport de MEMRI JTTM, Article In ISIS Weekly Newsletter Lays Out Group’s Long-Term Vision Of War Against The U.S., Says ISIS Is Awaiting A Chance To Attack The U.S., 20 avril 2016.

[13] Voir le rapport de MEMRI JTTM, Article In 9th Issue Of ISIS French-Language Magazine ‘Dar Al-Islam’ Justifies ISIS Policy And Behavior On The Basis Of Early Islamic Tradition, 5 mai 2016.

[14] Voir le rapport de MEMRI JTTM, ISIS Nasheed In French Sung By Children Vowing To Take Revenge: ‘Our Sabers Are Sharpened To Slice Necks’, 1er mai 2012.

[15] Voir le rapport de MEMRI JTTM, ISIS Spokesman Al-’Adnani Urges ‘Caliphate Soldiers,’ ISIS Supporters To Target Civilians In Europe, U.S. During Ramadan, 21 mai 2016.

[16] Voir le rapport de MEMRI JTTM, Self-Proclaimed American ISIS Fighter On Telegram Encourages Followers To Carry Out Lone-Wolf Attacks Instead Of Immigrating To Islamic State, 1er juin 2016

Acerca de MEMRI

El Instituto de Investigación de Medios de Información en Medio Oriente (MEMRI) explora el Medio Oriente a través de los medios informativos de la región.

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.


El tamaño máximo de subida de archivos: 300 MB. Puedes subir: imagen, audio, vídeo, documento, hoja de cálculo, interactivo, texto, archivo, código, otra. Los enlaces a YouTube, Facebook, Twitter y otros servicios insertados en el texto del comentario se incrustarán automáticamente. Suelta el archivo aquí

Artículos Relacionados: