Le Juif responsable du trafic d’enfants

Le 24 janvier 2012, “Qasf Al-Ru’oud”, membre du forum djihadiste Shumoukh Al-Islam, a mis en ligne la deuxième partie de sa bande-dessinée djihadiste. Le numéro, portant le titre “L’ennemi en fuite”, décrit le parcours d’un soldat ennemi non-musulman qui finit par se convertir à l’islam.

L’histoire débute en un lieu non identifié en Occident, où des enfants, privés de l’amour de parents, sont élevés dans des conditions difficiles. La “gestion” de ces enfants est faite par un homme appelé ‘Cohen’, répondant aux préjugés attachés aux Juifs. Cohen et son associé éduquent ces enfants dans le but de les vendre pour qu’il en soit fait des soldats.

Extérieurement, ces soldats sont dépeints comme des héros, mais ils sont en réalité malheureux, en quête d’amour et de bonheur.

L’islam et le djihad comme clés du bonheur

Le récit s’attache ensuite à l’un des soldats en partance pour un pays musulman. Il croise les personnages du précédent numéro de la bande-dessinée.[1] Ces personnages sont présentés comme ayant grandi dans une famille musulmane pieuse. Le père de famille a voyagé vers l’un des fronts du djihad et y a péri. Le soldat s’interroge sur la raison du bonheur et de l’épanouissement de ses nouvelles rencontres ; elle n’est autre que l’islam.

A la fin de l’histoire, le soldat se convertit donc à l’islam, affirmant qu’il est enfin devenu “un véritable être humain”. Il décide ensuite de devenir moudjahid afin de se battre pour l’islam et les musulmans.


[1] Voir First Installment in Jihadi Comic Strip: Boy Avenges Father’s Death With Booby-Trapped Toy, 7 octobre 2011.

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A excepción de tu nombre y tu correo electrónico tus datos personales no serán visibles y son opcionales, pero nos ayudan a conocer mejor a nuestro público lector

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.
Artículo anteriorFolklor i tradisiones de boda
Artículo siguienteSiria vive jornada de masacre y protestas
Noticias, Reportajes, Cobertura de Eventos por nuestro staff editorial, así como artículos recibidos por la redacción para ser republicados en este medio.