Cérémonie à l’occasion de la Journée Nationale de la Résistance au Site-mémorial du Camp des Milles

Le 27 mai 2024 s'est tenue une cérémonie au Site-mémorial du Camp des Milles à l'occasion de la Journée Nationale de la Résistance. Por:
- - Visto 156 veces

« La Résistance nous éclaire encore. Aujourd’hui, grâce à elle, nous savons que nous pouvons. »

« Le 27 mai est une date importante. C’est le jour où le Conseil national de la Résistance (CNR), en 1943, s’est réuni pour la première fois, sous la présidence de Jean Moulin, pour unifier les mouvements de Résistance et coordonner leur action malgré leur très grande diversité.

Les valeurs de courage, de défense de la République, de liberté, de justice, de solidarité, de dignité, de tolérance et de respect d’autrui portées par le programme du CNR résonnent encore aujourd’hui.

Hier, 27 mai 2024, une cérémonie a été organisée au Site-mémorial du Camp des Milles dans le cadre de la Journée Nationale de la Résistance. Elle a permis de rendre hommage à tous ceux qui ont résisté au nazisme et à ses complices. Beaucoup d’entre eux l’ont payé de leurs vies. Leurs sacrifices soulignent l’importance vitale de rester vigilants et d’agir à temps pour prévenir les menaces des extrémismes. Pour ne pas trahir leurs combats pour les libertés et pour préserver une Europe démocratique qu’ils ont contribué à construire. Pour que cette même Europe résiste aux ferments de haine et de violences.


Plaque-Juste-du-Camp-des-Milles

Plaque commémorative du Pasteur Henri Manen et de son épouse Alice, Juste parmi les Nations ayant œuvré en faveur des internés et déportés du camp des Milles

Cette cérémonie a pris une dimension particulière en cette année du 80ème anniversaire de la libération de la France par les Alliés, alors que nous voyons une recrudescence des actes antisémites, prémices annonciatrices des horreurs de la seconde guerre mondiale. Durant ce temps d’hommage, la lecture des noms des Justes par Lea Caccaci, stagiaire à la Fondation du Camp des Milles, rappela qu’il est possible de sauver son prochain et de résister aux extrémismes au nom des valeurs de justice, de fraternité et d’humanité.

La cérémonie au Site-mémorial du Camp des Milles avait débuté avec le « Chant des Partisans ». Représentants de l’État, élus locaux et nationaux, corps consulaire, familles de déportés, résistants, anciens combattants, représentants des armées et des cultes, jeunes du Lycée Militaire et de la Frégate multimission Provence la FREMN, et nombre de citoyens, écoutent les paroles de ce chant d’engagement. Puis se fait entendre la voix de Max Juvénal, grand résistant aixois et l’un des responsables régionaux et départementaux des Mouvements Unis de Résistance, dans un extrait d’une l’émission de France. Culture : « Nous faisons la guerre à des régimes d’oppression, à des gens qui n’ont pas le respect de la liberté individuelle, de la pensée humaine. Car il n’est pas imaginable qu’un homme, nourri d’une philosophie quelconque, puisse admettre que l’on déporte des individus à cause de leur race, à cause de leurs opinions politiques. Et dès le moment où l’on fera comprendre à la jeunesse que nos idées sont universelles, elles sont de tous les temps. »

Puis Jennifer Juvénal, petite-fille de ce résistant, fit lecture du message de l’Association Nationale des Anciens Combattants et ami(e)s de la Résistance (ANACR) dont elle est la présidente sur le Pays d’Aix. Furent ainsi rappelées les grandes étapes de la mise en place de l’union de l’ensemble des mouvements de résistance.

Ouvrant la séquence des allocutions, le message d’Alain Chouraqui, Président de la Fondation du Camp des Milles-Mémoire et Education, fut lu par Nicolas Sadoul, Directeur de la Fondation. En effet, Alain Chouraqui était à Berlin à l’invitation du Président de la République pour la cérémonie de remise des insignes de Grand Officier et de Grand’ Croix de la Légion d’Honneur à Madame Beate Klarsfeld et Monsieur Serge Klarsfeld, tous deux admirables résistants à l’oubli et au négationnisme durant 80 ans.

« Respecter la mémoire des résistants, c’est être fidèle non seulement à leur souvenir mais aux valeurs toujours actuelles qui les ont portés et pour lesquelles ils se sont engagés et sacrifiés par milliers : démocratie politique, économique et sociale, humanisme, volonté d’un monde libre, fraternel et juste, patriotisme face à l’occupant. […] La Résistance nous éclaire encore aujourd’hui, Grâce à elle, nous savons que nous pouvons trouver les chemins pour agir efficacement. »

Rémi Capeau, représentant Sophie Joissains, maire d’Aix-en-Provence, affirma ensuite : « Souvenons-nous et honorons nos résistants, à l’heure où les valeurs démocratiques sont de plus en plus ouvertement remises en question, l’actualité le rappelant malheureusement cruellement. […] Aujourd’hui face à toutes formes d’extrémismes comme hier face au nazisme, nous devons continuer à résister. Nous devons être à la hauteur de nos illustres ainés en défendant inlassablement nos valeurs de solidarité, de respect et de patriotisme ». 

Le message rédigé par Patricia Miralles, Secrétaire d’État auprès du ministre des Armées, chargée des Anciens combattants et de la mémoire, a été lu par Bruno Cassette Sous-préfecture d’Aix-en-Provence : « Comme il fallait croire en l’honneur, en la France et en ses alliés pour rejoindre l’armée des ombres ! Qu’y avait-il de commun entre toutes ces femmes et ces hommes ordinaires qui se sont grandis dans les évènements ? Ni classe sociale, ni religion, encore moins de parti politique. Mais l’espérance et l’amour de la République, qui gouvernaient ces vies clandestines. Hommes et femmes, les résistants se sont engagés dans cette aventure hasardeuse sans calculs, sans garanties, et avec cette modestie qui les caractérisait. (…) La Résistance prît de nombreuses formes et de nombreux visages. […] Chez eux, la lucidité n’avait pas conduit au découragement ».

Ce moment d’hommage et d’espoir s’est clôturé par la cérémonie de dépôt de gerbes des représentants de l’État, des élus, et des associations mémorielles, et par la Marseillaise interprétée par les élèves du Lycée Militaire d’Aix-en-Provence.

La Fondation avait aussi été représentée à la cérémonie organisée le matin même à Salon de Provence. »

2024-05-27-De-pot-de-gerbe-Communaute-Juive-d-Aix-en-Provence

Dépôt de gerbe de Jacky Ayache vice-Président de la Communauté juive d’Aix-en-Provence et du Rabbin Emmanuel Valencey

Acerca de Central de Noticias Diario Judío

Noticias, Reportajes, Cobertura de Eventos por nuestro staff editorial, así como artículos recibidos por la redacción para ser republicados en este medio.

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.


El tamaño máximo de subida de archivos: 300 MB. Puedes subir: imagen, audio, vídeo, documento, hoja de cálculo, interactivo, texto, archivo, código, otra. Los enlaces a YouTube, Facebook, Twitter y otros servicios insertados en el texto del comentario se incrustarán automáticamente. Suelta el archivo aquí

Artículos Relacionados: