Diario Judío México -

Cheikh Salem Salameh, membre du Conseil législatif du Hamas et vice-président de l’Association des oulémas de Palestine, a déclaré dans une interview diffusée le 26 décembre 2019 sur la chaîne Mayadeen (Liban) qu’il était inconcevable que des musulmans puissent reconnaître l’Etat Israël ou envisager la normalisation des relations. Selon lui, cela reviendrait à trahir Dieu, l’islam et les musulmans, la Palestine et Jérusalem étant des terres islamiques appartenant à tous les musulmans du monde.

Il a ajouté que le président américain Washington avait mis en garde les musulmans et tué les Amérindiens pour la raison qu’ils étaient musulmans et avaient des mosquées. En outre, cheikh Salameh a déclaré que les États-Unis adoptaient des décisions autorisant les Juifs à tuer les Palestiniens. Extraits :

Salem Salameh : Aucun musulman sur la surface de cette Terre ne pourrait jamais imaginer qu’il existe des musulmans qui reconnaissent l’entité sioniste ou normalisent leurs relations avec elle. […] Cela est considéré comme une trahison envers Dieu, Sa religion et les musulmans. Deuxièmement, toute la Palestine – et en premier lieu Jérusalem – constitue un territoire musulman du Waqf [terre islamique à perpétuité], qui appartient à tous les musulmans, de Jakarta à Tanger. […]

Nous avertissons les musulmans de l’avertissement du président américain [George] Washington lui-même. [Washington] a tué les Indiens et les musulmans parce que les Indiens et les propriétaires de cette terre étaient musulmans. Preuve a été faite qu’ils étaient musulmans, et qu’ils avaient des mosquées. C’est pourquoi ils les ont tués… Les [États-Unis] sont un État meurtrier qui aide les meurtriers. Il aide ceux qui ont tué les prophètes, les hommes saints, les femmes et les enfants innocents. Les [Américains] leur octroient des régulations les autorisant à tuer les [Palestiniens].

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV