Diario Judío México - Visé par la première des deux fusillades de Copenhague le week-end dernier, le caricaturiste suédois Lars Vilks a témoigné lundi 16 février 2015 sur RTL, après l’attaque dont il était l’une des cibles. Il expose aussi la façon dont sa vie a changé depuis qu’une fatwa a été prononcée contre lui, après des caricatures du prophète Mahomet. Ce mardi 17 février, Europe 1 informe que le dessinateur est parti vivre jusqu’à nouvel ordre dans un lieu tenu secret.

Après avoir rappelé la présence de la sécurité “à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment”, Lars Vilks, qui s’exprime en anglais, explique que l’agresseur “a tiré à travers les vitres pour tenter de tuer des policiers”. Il précise toutefois qu’il “n’a rien vu directement”. Protégé depuis 2010 par des gardes du corps, ce qui lui a permis “de retrouver une vie plus normale”, le dessinateur suédois revient également sur les quelques secondes pendant lesquelles sa vie était en jeu : “Tout ça, c’était surprenant parce qu’il semble que le modèle de l’attaque de Paris était le même que celle-ci, à Copenhague. Et le fait nouveau ici, c’est que nous avons eu affaire à des amateurs, mais qui sont très dangereux, car ils sont lourdement armés”…Lire l’intégralité.

Las opiniones expresadas aquí representan el punto de vista particular de nuestros periodistas, columnistas y colaboradores y/o agencias informativas y no representan en modo alguno la opinión de diariojudio.com y sus directivos. Si usted difiere con los conceptos vertidos por el autor, puede expresar su opinión enviando su comentario.

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

Artículo anteriorDi Lialke (La Muñeca), canción basada en “La Muñeca Fea”
Artículo siguienteDefiant Danes march after gunman attacks Copenhagen
Noticias, Reportajes, Cobertura de Eventos por nuestro staff editorial, así como artículos recibidos por la redacción para ser republicados en este medio.