Diario Judío México - Par B. Chernitsky* 

Depuis que le mouvement houthiste Ansar Allah a pris le contrôle de Sanaa, capitale du Yémen, en 2015, et d’autres parties du pays, les houthistes ont adopté des programmes scolaires extrémistes, glorifiant le djihad et le martyre et exprimant la haine envers les Etats-Unis, Israël et les juifs. Une méthode d’endoctrinement consiste à inculquer le slogan houthiste « Mort à l’Amérique, mort à Israël, maudits soient les juifs, victoire à l’islam » aux enfants dans les écoles et les camps d’été contrôlés par les houthistes. [1] Ce slogan figure également dans le magazine houthiste pour enfants Jihad.

En outre, les enfants dans ces structures sont exposés à une incitation à la haine envers les Etats-Unis, y compris dans le cadre d’activités consistant à piétiner le drapeau américain, à apprendre par cœur des textes appelant au djihad contre les Etats-Unis, etc. Ils sont aussi exposés à des activités culturelles défendant le martyre, telles que la Semaine des martyrs et des visites sur les tombes de soldats houthistes tués dans la guerre. Ces programmes éducatifs sont destinés à les encourager à rejoindre les combattants houthistes, et selon certaines sources, depuis 2014, plus de 15 000 enfants auraient suivi cet appel. [2] Le présent article expose l’endoctrinement houthiste des enfants au Yémen.

Un passage à lire tout haut dans les manuels scolaires d’un camp d’été houthiste – Lorsqu’une nation aime le martyre, ses ennemis ne peuvent pas lui faire peur

Un manuel scolaire utilisé dans des camps d’été en 2019 inclut un passage à lire tout haut, dans lequel les enfants répètent des phrases louant le martyre et le djihad :

  • « Les martyrs recherchent la justice. Ils se consacrent aux tourments de la mort pour établir la justice partout. »
  • « Le djihad est l’une des portes du Paradis, qu’Allah a ouverte pour ses bien- aimés. »
  • « Le martyre est un immense honneur accordé par Allah à ses fidèles bien aimés.»
  • « Lorsqu’une nation aime le martyre, ses ennemis ne peuvent rien faire pour lui faire peur. »
  • « Les martyrs ont promu un islam exalté qui rejette l’oppression et qui n’engendre pas d’hommes qui se soumettent à la tyrannie ou adorent le mensonge. »
  • « Le slogan [« Mort à l’Amérique, Mort à Israël, maudits soient les juifs, victoire à l’islam »] est une déclaration de résistance face aux ennemis d’Allah, qui précise que nous les considérons comme des ennemis et suscite la colère contre l’Amérique et contre Israël. » [3]

Un autre passage à lire tout haut : Le djihad est une « immense grâce » par laquelle les Etats-Unis, Israël et leurs agents seront vaincus

Le même manuel scolaire comporte un autre passage à lire tout haut pour les enfants, intitulé « Le djihad pour Allah », qui affirme que « le djihad pour Allah est une des portes du Paradis… C’est une grâce immense. Allah nous a ordonné le djihad pour Lui et nous a promis son aide et son soutien, comme il est écrit dans le Coran [22:40]: « … Et Allah soutient, certes, ceux qui Le soutiennent… » Par le djihad et pour Allah, le croyant [musulman] moudjahid apporte satisfaction à Allah et obtient la grandeur, la victoire, le soutien ou le martyre pour Allah, afin de pouvoir vivre près d’Allah [et de bénéficier] d’un statut élevé et d’entrer au Paradis.

« Par le djihad, les croyants [musulmans] triomphent de leurs ennemis – l’Amérique, Israël et leurs agents – et leurs patries sont libérées des tyrans et des criminels. Par le [djihad,] la vérité triomphera et le mensonge sera vaincu. Partons pour le djihad pour Allah, afin qu’il soit au milieu de ses partisans ! »

Il est ensuite demandé aux enfants de répondre aux questions suivantes : « Quelle est la grâce la plus grande ? Allah nous a-t-Il demandé de mener le djihad pour Lui ? Comment parvenons-nous à la grandeur et à la victoire ? Que recevront les martyrs [qui meurent] pour Allah ? » [4]

Passages à lire tout haut défendant le martyre et le djihad (Source : Althawra-news.net, 6 juillet 2019)
Passages à lire tout haut défendant le martyre et le djihad (Source : Althawra-news.net, 6 juillet 2019)

Inculquer le slogan « Mort à l’Amérique, mort à Israël, maudits soient les juifs » lors d’un camp d’été parrainé par le ministère houthiste de l’Education

Le slogan houthiste « Mort à l’Amérique, mort à Israël, maudits soient les juifs, victoire à l’islam » est très présent dans les activités du ministère houthiste de l’Education pour les enfants. Ainsi, sur des photos postées sur la page Facebook du ministère de l’Education dans le gouvernorat de Dhamar, montrant les activités lors d’un camp d’été, l’on peut voir une enseignante en burqa tenant une affiche proclamant « Allah est le plus Grand, mort à l’Amérique, mort à Israël, maudits soient les juifs, victoire à l’islam » aux côtés d’un homme armé d’un pistolet, alors que les enfants semblent chanter en tenant leurs livres. [5] D’autres photos montrent le slogan affiché sur la porte et les murs d’une salle de classe [6]. Un groupe d’hommes armés figurent sur ces photos. [7]

Des photos d’une cérémonie de clôture des camps d’été houthistes à Sanaa montrent de hauts responsables houthistes présents. Les enfants, tant adolescents que jeunes élèves de l’école élémentaire, portent des bandeaux verts avec ce slogan. [8]

Un magazine houthiste pour enfants appelle au djihad contre les juifs et à la rébellion contre les Etats-Unis

En septembre 2016, les houthistes ont lancé un magazine pour enfants appelé Jihad, qui inculque également les messages diffusés dans les manuels scolaires et les camps d’été houthistes. Il comporte des photos et des textes contenant des messages anti-américains, anti-Israël et antijuifs.[9] L’édition de décembre 2016 du magazine incluait un poème qui, entre autres, appelait au djihad contre les juifs et à la rébellion contre les Etats-Unis et contre Israël.

Le monde a brillé avec la naissance de celui [le prophète Mahomet] qui a répandu la justice parmi nous

Et celui qui nous accorde la lumière du chemin de vérité [l’islam] dans le monde et dans la religion,

Il sauve l’homme de l’oppression des tyrans

Par le djihad qui ne tient pas compte des juifs qui complotent.

Il a libéré l’homme du feu de la tyrannie.

Ô soldats d’Allah, rebellez-vous contre les partisans de l’insubordination

[Et] contre l’Amérique et contre Israël dans tous les pays !

Et transformez la naissance [de Mahomet] en victoire des croyants…

Le poème.
Le poème.

Des messages anti-américains, anti-Israël et antijuifs ont aussi été exprimés sur la couverture de l’édition de juillet 2017 du magazine Jihad, qui montrait un garçon debout devant la mosquée Al-Aqsa, agitant un drapeau portant ce slogan. Sur la couverture : « La génération du Cri [crier le slogan des houthistes], la génération de la libération d’Al-Aqsa. » [10]

Un post de mars 2019 sur la page Facebook de Jihad représentait une photographie de la célébration du quatrième anniversaire du début de la guerre au Yémen, avec une affiche représentant le slogan houthiste.

Une enquête d’Al-Sharq Al-Awsat constate que les directeurs d’écoles contrôlées par les houthistes ont pour instruction d’enseigner des contenus anti-américains et antijuifs

Le 12 juillet 2019, le quotidien Al-Sharq Al-Awsat, conjointement avec l’association régionale à but non lucratif Arij, qui promeut le journalisme d’investigation dans les médias arabes, a publié les résultats d’un suivi de six mois des contenus enseignés dans 20 écoles placées sous contrôle houthiste.[12] L’article affirmait que le ministère houthiste de l’Education dictait aux directeurs des écoles le programme éducatif communautaire, qui incluait le slogan houthiste « Mort à l’Amérique, mort à Israël, maudits soient les juifs, victoire à l’islam », lors du rassemblement du matin et à d’autres occasions.

L’article donne aussi des exemples de la manière dont des messages anti-américains, anti-Israël et antijuifs sont inculqués aux enfants. Ainsi, Mabruk Al-Jamai, père demeurant dans la ville de Hajjah, a exprimé sa surprise en entendant son fils de six ans Omar réciter le slogan lors d’une cérémonie en l’honneur des meilleurs élèves. Interrogé par son père, Omar a dit qu’il l’avait appris à l’école. Al-Jamai a déclaré au journal que les houthistes avaient inculqué ce slogan aux enfants afin de créer une « génération communautaire [à savoir chiite] », qui n’avait jamais existé avant la prise de contrôle par les houthistes de la région où il demeure.

L’article affirmait aussi que les élèves des écoles privées de Sanaa étaient habitués à piétiner les drapeaux américains et israéliens. Suite à cela, Mansour Al-Akhali, âgé de 16 ans, s’est plaint que plusieurs élèves l’avaient frappé et maudit parce que son T-shirt portait un drapeau américain.

L’article décrivait comment de nouveaux événements et cérémonies scolaires ajoutés au programme par les houthistes depuis 2015, et notamment « La semaine des martyrs », « la semaine de la résistance », et « l’anniversaire de la mort du fondateur des houthistes », Hussein Badr Eddin Al-Houthi [13], mort en septembre 2004. Les écoles doivent organiser des activités culturelles sur ces sujets, et des sorties sur les tombes de houthistes tués pendant la guerre.

Enfants des écoles lisant la Sourate Al-Fātiḥah [14] sur la tombe d’un houthiste tué dans la guerre (Source : Al-Sharq Al-Awsat, Londres, 12 juillet 2019)
Enfants des écoles lisant la Sourate Al-Fātiḥah [14] sur la tombe d’un houthiste tué dans la guerre (Source : Al-Sharq Al-Awsat, Londres, 12 juillet 2019)
Enfants déclamant le slogan des houthistes dans un cimetière abritant les tombes de Houthis tués dans la guerre (Source : Al-Sharq Al-Awsat, Londres, 12 juillet 2019)
Enfants déclamant le slogan des houthistes dans un cimetière abritant les tombes de Houthis tués dans la guerre (Source : Al-Sharq Al-Awsat, Londres, 12 juillet 2019)

Al-Sharq Al-Awsat : l’endoctrinement houthiste encourage les enfants à rejoindre le champ de bataille

L’article affirmait aussi que les enfants des écoles étaient encouragés à prendre les armes et à rejoindre le front. Le directeur adjoint de « l’école A.K. », identifiée comme une école publique importante, a souligné le fait que plus de 20 élèves de l’école avaient déjà été tués sur le front et que des centaines d’anciens élèves s’étaient engagés après avoir étudié l’idéologie houthiste à l’école et à la maison. Sabaa Al-Kabati, inspecteur d’une école privée dans la région de Bayt Baws à Sanaa, a déclaré que 12 de ses élèves avaient rejoint le champ de bataille en conséquence d’une activité scolaire les y encourageant. [15]

Il convient d’observer que de hauts représentants au sein du gouvernement du Yémen, soutenu par la coalition arabe, ont affirmé à plusieurs occasions que les houthistes recrutaient des enfants pour le combat. Ainsi, en marge de la 38e sessiondu Conseil des droits de l’homme à Genève, le ministre yéménite des Droits de l’homme Mohammed Askar a déclaré que les houthistes avaient recruté plus de 15 000 enfants soldats depuis septembre 2014. [16]

Ecolières lors d’un événement de la Semaine des martyrs à Sanaa (Source : Al-Sharq Al-Awsat, Londres, 12 juillet 2019).
Ecolières lors d’un événement de la Semaine des martyrs à Sanaa (Source : Al-Sharq Al-Awsat, Londres, 12 juillet 2019).

* B. Chernitsky est chargée de recherche à MEMRI.

Lire le rapport en anglais

Notes :

[1] Voir MEMRI en français, « Mort à l’Amérique », « Maudits soient les juifs » dans les contenus éducatifs des colonies de vacances houthistes, 4 sept. 2018. Egalement, selon le site web du quotidien houthiste Al-Thawra, environ un quart de million d’enfants auraient participé à quelque 3 762 camps d’été cette année. Althawrah.ye, 27 juillet 2019.
[2] Al-Sharq Al-Awsat (Londres), 12 juillet 2019.
[3] Althawra-news.net, 6 juillet 2019 ; et sur le compte Twitter de Khaled Muzahim, Twitter.com/NhI3y.
[4] Althawra-news.net, 6 juillet 2019.
[5] Facebook.com/jamal.rafaan, 7 juillet 2019.
[6] Facebook.com/jamal.rafaan, 9 juillet 2019.
[7] Facebook.com/jamal.rafaan, 17 juillet 2019.
[8] Ansarollah.com, 4 août 2019.
[9] Facebook.com/Jehad.mag38, 27 septembre 2016.
[10] Facebook.com/Jehad.mag38, 29 juillet 2019.
[11] Facebook.com/Jehad.mag38, 26 mars 2019.
[12] Arij.net/yemen-education/
[13] A ses débuts, le mouvement était appelé Al-Shabab Al-Mu’umin – La jeunesse croyante. Plus tard, le nom a changé en Ansar Allah – Partisans d’Allah, inspiré du  Coran 61:14: « Ô vous qui avez cru ! Soyez les alliés d’Allah, à l’instar de ce que Jésus fils de Marie a dit aux apôtres : ‘Qui sont mes alliés (pour la cause) d’Allah ?’ – Les apôtres dirent : ‘Nous sommes les alliés d’Allah’. Un groupe des Enfants d’Israël crut, tandis qu’un groupe nia. Nous aidâmes donc ceux qui crurent contre leur ennemi, et ils triomphèrent. »
[14] Al-Fātiḥah est le chapitre qui ouvre le Coran et joue un rôle essentiel dans la prière musulmane. Il est souvent inclus dans les cérémonies religieuses et récité en l’honneur des défunts.
[15] Al-Sharq Al-Awsat (Londres), 12 juillet 2019.
[16] Al-Sharq Al-Awsat (Londres), 12 juillet 2019.

Las opiniones expresadas aquí representan el punto de vista particular de nuestros periodistas, columnistas y colaboradores y/o agencias informativas y no representan en modo alguno la opinión de diariojudio.com y sus directivos. Si usted difiere con los conceptos vertidos por el autor, puede expresar su opinión enviando su comentario.

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

Artículo anteriorDes cheikhs égyptiens se mobilisent pour soutenir les efforts de contrôle des naissances du régime
Artículo siguienteUna kasha de vinos del payis de leche i miel