Diario Judío México -

Elias Audi, le métropolite grec orthodoxe de Beyrouth, a déclaré dans une allocution prononcée le 8 décembre 2019 que le Liban était gouverné par une seule personne – allusion au secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah – et par son groupe qui dirige le pays par les armes. Critiquant le silence du peuple, il a demandé : « Où est la culture [et] l’excellence libanaise dont nous sommes si fiers ? »

Le discours a été prononcé lors d’une cérémonie commémorant l’homme politique et journaliste Gebran Tueni, assassiné en 2005. Extraits :

Elias Audi : Aujourd’hui, ce pays est dirigé par une seule personne – vous savez tous de qui il s’agit [Hassan Nasrallah] – et personne ne dit rien. Une personne… Un groupe [le Hezbollah] dirige [ce pays] par les armes. Où est la culture ? Où sont les sciences ? Où est l’excellence libanaise dont nous sommes si fiers ? Où est-ce ? Où est-ce ? Nous ne savons pas ce que sait cet homme [Nasrallah], pourtant il règne sur nous. Nous nous tournons vers lui, et non vers ses supérieurs. Quel pays misérable… […]

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV