Diario Judío México -

Fathi Hamad, président du Comité administratif général du Hamas, a déclaré, dans un discours diffusé le 19 juin 2019 sur la chaîne Al-Aqsa (Hamas-Gaza), que les mosquées devraient être des institutions englobant l’éducatif, le social, le djihadiste et le politique. Il a appelé la nation arabe et islamique à aider les Palestiniens à libérer les mosquées qui « languissent sous l’occupation sioniste » à Haïfa, Safed, Acre, Tel-Aviv et ailleurs en Israël. Il a affirmé que ces mosquées avaient été transformées par les sionistes en pubs et en repaires de vice et qu’elles devaient, à l’instar d’Al-Aqsa, être libérées et purifiées de la « souillure de l’occupation ». Extraits :

Fathi Hamad : Nous voulons que la mosquée soit une institution savante, active, éducative, sociale, djihadiste et politique – aussi globale que l’islam lui-même. Ce développement de l’activité de la mosquée nous contraint à une réflexion stratégique. Nous devons orienter la boussole de notre conflit avec l’ennemi et appeler notre nation arabe et islamique à nous rejoindre pour libérer les mosquées qui languissent sous l’occupation sioniste.

Nous nous engageons à purifier ces mosquées de la souillure de l’occupation à Haïfa, Acre, Safed et Tel-Aviv. L’occupation a fait de ces mosquées des pubs et des repaires de vices. Nous rendrons leur gloire à ces mosquées – et à la mosquée Al-Aqsa, en premier lieu – et elles seront libérées, si Allah le veut.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV


SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.