Diario Judío México -

La chaîne télévisée du Hezbollah Al-Manar (Liban) a diffusé, le 5 janvier 2020, un discours du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui déclare que tous les habitants de la région doivent « chercher un châtiment équitable » pour la mort de Qassem Soleimani et d’Abou Mahdi Al-Muhandis. Affirmant que nul ne peut égaler Soleimani et Muhandès, il précise : « La chaussure de Qassem Soleimani vaut les têtes de Trump et de tous les leaders américains. » Il promet que « les Américains quitteront [la] région humiliés, vaincus, terrorisés et horrifiés. »

« Quand les cercueils des soldats et des officiers américains […] commenceront à arriver aux États-Unis, Trump et son administration comprendront qu’ils ont perdu la région et qu’ils perdront aussi les élections », a-t-il ajouté. Extraits :

Hassan Nasrallah : Les Américains ont senti récemment, comme ils l’ont dit eux-mêmes, qu’ils étaient sur le point de perdre l’Irak. Ils n’ont pas occupé l’Irak pour instaurer la démocratie, ou des élections, ou pour apporter l’indépendance et la prospérité aux Irakiens. Ils ont occupé l’Irak et ont renversé le régime de Saddam Hussein pour prendre le contrôle de l’Irak et de ses ressources.

Lorsqu’ils ont compris que les Irakiens voulaient leur indépendance et leur liberté, ils ont lâché sur eux tous leurs groupes terroristes qu’ils ont eux-mêmes créés et fait venir d’Afghanistan, du Pakistan, d’Arabie saoudite, du Yémen et du monde entier. Entre 2003 et 2011, le peuple irakien a fait face à une vague d’attentats suicides perpétrés par des milliers de bombes humaines, qui se sont fait exploser dans des mosquées, des églises, des écoles, des marchés et des sites religieux. Ils ont tué l’élite des dirigeants et des personnalités irakiennes. Les officiers de l’occupation américaine se tenaient derrière ces groupes terroristes, facilitant [leurs attaques].

La foule : Mort à l’Amérique ! Mort à l’Amérique ! Mort à l’Amérique ! Mort à l’Amérique ! Mort à l’Amérique ! Mort à l’Amérique ! Mort à l’Amérique ! Mort à l’Amérique ! […]

Hassan Nasrallah : Nous tous, dans notre région et au sein de notre nation, devons aspirer à un juste châtiment. Qu’est-ce qu’un juste châtiment ? J’aimerais agir avec transparence. Nous sommes déjà passés par là et je ne veux pas entrer dans les détails. Quelqu’un pourrait dire – dans des réunions, sur les réseaux sociaux, en Iran, dans la presse, dans les médias – qu’un juste châtiment [consisterait à éliminer] une figure du même calibre que Qassem Soleimani. Qui ? Le chef d’état-major américain ? Le secrétaire à la Défense ? Le commandant du CENTCOM ? Il n’y a pas de figure du même calibre que Qassem Soleimani et Abou Mahdi Al-Muhandis. La chaussure de Qassem Soleimani vaut les têtes de Trump et de tous les leaders américains. […]

Il n’y a personne du calibre de Qassem Soleimani ou Abou Mahdi Al-Muhandis que nous pourrions exécuter, pour les venger. En toute honnêteté et transparence, le juste châtiment porte sur la présence militaire américaine dans notre région. La présence militaire américaine dans notre région.

La foule : Mort à l’Amérique ! Mort à l’Amérique !

Hassan Nasrallah : Les bases militaires américaines…

La foule : Mort à l’Amérique ! Mort à l’Amérique ! Mort à l’Amérique ! Mort à l’Amérique ! […]

Hassan Nasrallah : Les bases américaines, les navires de guerre américains, chaque soldat et officier américain dans notre région, nos pays et nos terres… L’armée américaine les a tués et c’est elle qui en paiera le prix. C’est là l’équation. […]

Si les forces de la résistance et les peuples de la région agissent en ce sens, je vous dis que les Américains quitteront notre région humiliés, vaincus, terrorisés et horrifiés, comme dans le passé. Les martyrs qui ont autrefois chassé l’Amérique de notre région sont toujours présents et sont beaucoup plus nombreux aujourd’hui. […]

Quand les cercueils des soldats et officiers américains – des gens qui sont arrivés ici en position verticale et qui s’en retourneront en position horizontale – commenceront à arriver aux États-Unis, Trump et son administration comprendront qu’ils ont perdu la région et qu’ils perdront aussi les élections.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV