Diario Judío México - Voir le clip sur MEMRI TV

Al-Obaidi, écrivain irakien basé à Paris, a déclaré, dans une interview diffusée sur Zagros TV (Kurdistan irakien) le 27 août 2019, que les partis politiques et les responsables irakiens manifestaient une loyauté aveugle à l’Iran qui, selon lui, exploite l’Irak dans le but de préparer la région au conflit avec Israël. Il a déclaré que l’Irak n’était pas en position d’affronter Israël car son économie et ses infrastructures étaient défaillantes, que l’Irak n’avait aucun intérêt à un quelconque conflit entre l’Iran et les États-Unis, et que les Irakiens devaient être sauvés d’un holocauste dont d’autres allaient bénéficier. Extraits:

Hilal Al-Obaidi : Ce pays et le processus politique en Irak – qui englobe plusieurs partis politiques, hommes politiques et blocs politiques, ainsi que des personnalités influentes, des ministres et les services de sécurité nationale… Ils manifestent une loyauté aveugle à l’Iran. Ils sont en train de se transformer en infrastructure régionale tournée vers le conflit avec l’entité sioniste. Nous disons que l’Irak n’est pas en état d’affronter l’entité sioniste… Il y a des pays comme le Maroc, l’Algérie et l’Égypte… L’Égypte a une frontière avec l’entité sioniste et c’est un pays qui a des capacités. Pourquoi l’Irak et ses fils sont-ils jetés dans un conflit dont l’issue n’a pas été évaluée ?

Si vous aviez la capacité d’affronter l’entité sioniste, je serais le premier à vous rejoindre, à prendre les armes et à aller sur le champ de bataille. Mais vous n’avez pas la capacité d’affronter [Israël]. L’Iran vous exploite pour son projet régional. […]

Journaliste : Vous avez un complexe. Vous souffrez d’un complexe idéologique anti-iranien.

Hilal Al-Obaidi : Vous essayez de me provoquer… Je pense aux intérêts de l’Irak. Je n’ai aucun complexe iranien. Un jour viendra où l’Iran… De même que Hulagu Khan a conquis l’Irak, de même que la Turquie a conquis l’Irak et que la Grande-Bretagne a conquis l’Irak… le jour viendra où l’Iran perdra de son pouvoir. Il comprendra quelle est sa taille réelle et quittera l’Irak. […]

Nous devons sauver les fils irakiens des holocaustes dont ils paient le prix pendant que d’autres récoltent les bénéfices. L’Irak n’a aucun intérêt à un conflit entre les États-Unis et l’Iran. […]

Journaliste : De même que le Hezbollah au Liban menace Israël de représailles, il existe des partis pro-iraniens qui peuvent réagir contre Israël et les États-Unis. Ne soyez pas si pressé.

Hilal Al-Obaidi : Pourquoi impliquent-ils l’Irak ? L’Irak est dans le collimateur de la Banque mondiale. Son économie s’effondre. L’Irak ne contrôle pas ses nominations [politiques]. L’Irak est assiégé par la Banque mondiale. L’Irak n’a pas de croissance aujourd’hui. Le pays est en faillite. Les institutions et les infrastructures s’effondrent. Les Irakiens malades vont se faire soigner en Inde ou en Iran, et ces deux pays disposent des pires services médicaux qui soient… […]

Autre invité : Vous avez dit que nous impliquions l’Irak. L’Irak n’a rien initié. C’est l’entité israélienne qui est venue bombarder l’Irak, en plus des forces américaines qui ont fait des milliers de kilomètres pour venir bombarder l’Irak…

Hilal Al-Obaidi: Ils sont venus à cause de vous ! Ils sont venus à cause de vous ! Pourquoi l’entité sioniste [bombarde-t-elle l’Irak]? C’est vous qui les avez amenés ici !

Voir le clip sur MEMRI TV

Las opiniones expresadas aquí representan el punto de vista particular de nuestros periodistas, columnistas y colaboradores y/o agencias informativas y no representan en modo alguno la opinión de diariojudio.com y sus directivos. Si usted difiere con los conceptos vertidos por el autor, puede expresar su opinión enviando su comentario.

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

Artículo anteriorAlcalde de Eshkol se reúne con embajador de Israel y directivos de la Sojnut en México
Artículo siguienteSer Judío