Le général iranien Hossein Dehghan, conseiller du Guide suprême Ali Khamenei pour les affaires de défense, a déclaré dans une interview diffusée le 26 juillet 2019 sur la chaîne Al-Jazira (Qatar) que le drone américain abattu par l’Iran en juin 2019 avait prouvé que ce dernier était suffisamment fort pour prendre des « mesures significatives » contre les Etats-Unis et qu’il ferait face aux menaces pour sa sécurité nationale. Il a ajouté que l’Iran ne tolèrerait pas une situation dans laquelle il ne pourrait pas exporter de pétrole via le golfe Persique et le détroit d’Ormuz, et dans laquelle l’Amérique, la Grande-Bretagne et l’Europe garantiraient les exportations de pétrole d’autres pays.

Le général Dehghan a ajouté que l’Iran ne voulait négocier avec Trump en aucune circonstance, et qu’il existait un désaccord profond entre les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), certains ayant selon lui pris parti pour l’Iran. Il a également affirmé que les Etats-Unis adoptaient une « approche défensive » car leurs alliés et actifs militaires au Moyen-Orient étaient à portée des missiles iraniens. Et de menacer : « Soit tout le monde jouira de la sécurité et de la stabilité, soit personne. » Extraits :

« Soit chacun jouira de la sécurité, soit tous seront privés des bénéfices économiques de cette région importante » 

Hossein Dehghan : Notre attaque [en juin 2019] contre un drone américain a fait comprendre à tout le monde qu’il était erroné de croire – comme le font les gens en Amérique et certains alliés de l’Amérique dans la région – que l’Iran n’est pas assez fort pour se venger et pour affronter [les États-Unis], et qu’il ne prendrait aucune mesure significative, ou qu’il s’abstiendrait de toutes représailles lorsqu’il est pris pour cible. Certains ont colporté l’idée que l’Iran changerait ses conceptions si la menace venait d’Amérique, et que l’Iran ne ferait rien. Toutefois, notre attaque contre le drone américain et les mesures qui ont suivi ont envoyé un message clair, selon lequel l’Iran affrontera toute nouvelle menace pour sa sécurité nationale. Tout argument contraire est inacceptable et dénué de signification. […]

Je le dis haut et fort. Si l’objectif est de nous menacer et de donner la sécurité et la stabilité aux autres, il n’y aura de sécurité pour personne. Si l’Iran est incapable d’exporter son pétrole via le golfe Persique et le détroit d’Ormuz, alors que l’Amérique, la Grande-Bretagne et les Européens assurent les exportations de pétrole des autres [pays], cela créera une équation horrible et peu réaliste. Cela signifierait que personne ne jouira de sécurité. Les pays du golfe Persique doivent accepter un principe de base : soit tout le monde jouit de sécurité, soit tout le monde sera privé des avantages économiques de cette importante région. […]

« Les discours américains sur les négociations ne sont rien d’autre que tromperie, hypocrisie et purs mensonges »

Nous pensons que Trump a désespérément besoin de contact quelconque avec l’Iran. Il est prêt à accorder des grands privilèges en échange d’un tel contact. Il a même assigné une ligne téléphonique spéciale pour que nous puissions le contacter à tout moment. Mais il a commencé à proférer des menaces et il est revenu sur les conditions qu’il avait établies auparavant. C’est cela qui nous a conduits là où nous sommes aujourd’hui. Toute position américaine, et je pense aux positions de Trump… [Trump] veut créer une perception psychologique dans le monde selon laquelle l’Amérique voudrait négocier pour résoudre son conflit avec l’Iran, et disant que c’est l’Iran qui rejette de telles négociations… Mais la vérité est que Trump et son administration – notamment Pompeo et les autres – présentent des scénarios sur la nécessité de renverser notre régime, de frapper militairement l’Iran, détruire l’Iran de l’intérieur et créer des coalitions qui empêcheront l’Iran de devenir une puissance régionale influente. Comment peut-on les croire après tout cela ? Par conséquent, leurs discours sur les négociations ne sont rien d’autre que tromperie, hypocrisie et purs mensonges. Je pense que Trump sait qu’il ment concernant les négociations avec l’Iran. […]

Je pense que les Américains et le monde entier ne croient pas M. Trump lorsqu’il dit qu’il veut négocier. Nous pensons qu’il a vraiment besoin d’être en contact avec nous pour des raisons internes qui ont à voir avec les élections. 

Journaliste : Alors l’Iran ne veut pas s’asseoir à la table des négociations avec Trump ?

Hossein Dehghan : Notre politique officielle est de ne pas négocier avec Trump. En aucune circonstance nous ne négocierons avec lui. […]

« Certains de ces pays [du Golfe] nous contactent et nous demandent de ne pas les considérer comme favorables à la position américaine actuelle » 

L’Amérique n’est pas prête à faire des grands sacrifices pour défendre ses alliés dans la région. […]

Toutes les coalitions formées par certains des pays arabes, comme le CCG à l’époque de la guerre Iran-Irak, ou la coalition saoudienne-EAU au Yémen, n’ont rien obtenu du tout. Aujourd’hui, nous pouvons accepter des condoléances pour le décès du CCG et dire une prière pour son âme. En outre, les pays de la région sont à présent convaincus qu’ils ne doivent pas s’aventurer à compter sur l’Amérique. Aujourd’hui, nous assistons à un véritable schisme au sein des pays du Golfe. Certains de ces pays nous contactent et nous demandent de ne pas les considérer comme favorables à la position américaine actuelle. […]

« Tous les porte-avions, frégates et bases militaires [américains] dans la région sont à portée de nos missiles » qui sont « capables de les frapper avec précision »

Aujourd’hui, l’Amérique adopte une approche défensive au plein sens du terme. La raison est simple. Tous leurs porte-avions, frégates et bases militaires dans la région sont directement à portée de nos missiles. Ces missiles sont capables de les frapper avec précision.

Journaliste : L’Iran le fera-t-il s’il le faut ?

Hossein Dehghan : Si les Etats-Unis décident d’entrer en conflit avec nous, ils doivent s’attendre à ne plus avoir un seul endroit sécurisé dans la région. C’est vrai non seulement pour l’Amérique, mais aussi pour ses alliés. Soit tout le monde jouira de la sécurité et de la stabilité, soit personne n’en profitera. […]

Il faut dire que la rationalité relative [des EAU] a été la conséquence de leurs défaites. Leur politique a échoué et ne leur a donné aucun résultat.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A excepción de tu nombre y tu correo electrónico tus datos personales no serán visibles y son opcionales, pero nos ayudan a conocer mejor a nuestro público lector

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.
Artículo anteriorLecture du texte du poète syrien Mohammed Maghut : Cela fait 1 400 ans que nous maudissons les juifs et les chrétiens
Artículo siguienteYuri y Dan Tartakovsky se unen a la pena del Excmo Embajador de Israel Jonathan Peled