Diario Judío México - Et nous qui pensions que Benjamin Nétanyahou était Charlie, qu’il était pour la liberté totale d’expression, un vrai démocrate ! Cette décision démontre encore une fois que nous avons affaire à des hypocrites professionnels. Alors que c’est un vulgaire homme politique, de surcroît sans aucun charisme ni grandeur, contrairement à un prophète qui a changé la face du monde et réussi à convertir 1,5 milliard de personnes !

Le magazine israélien Jerusalem Report a annoncé jeudi s’être séparé d’un caricaturiste qui avait représenté en porcs le premier ministre Benyamin Nétanyahou et des députés célébrant le vote d’une loi controversée sur l’« État-nation juif ».

Pour célébrer l’adoption de cette loi par le Parlement, le député Oren Hazan, membre du Likoud – le parti de droite de M. Nétanyahou – avait diffusé un selfie entouré du premier ministre et de députés de la coalition.

Dans un dessin publié mardi par le magazine en anglais Jerusalem Report, du groupe de presse Jerusalem Post, le dessinateur Avi Katz avait repris cette photo qui avait fait la une des médias israéliens, en représentant les élus en porcs.

Le dessin était accompagné de la citation « Tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d’autres », extraite du livre La ferme des animaux de George Orwell, qui raconte la révolte des animaux contre les hommes.

Cette caricature a provoqué l’indignation chez certains lecteurs en Israël, où les porcs sont considérés comme impurs et leur consommation proscrite par le judaïsme.

« À la suite des considérations éditoriales prises par les rédacteurs en chef, il a été décidé de ne plus publier ses dessins, après que plusieurs d’entre eux ont suscité des réactions négatives », a annoncé le magazine dans un communiqué.

Il est précisé que M. Katz était jusqu’alors pigiste et non employé du groupe de presse.

Adoptée le 19 juillet par la Knesset, la loi définissant le pays comme « l’État-nation du peuple juif » a suscité des accusations de « racisme » à l’encontre de la minorité arabe, en dépit de l’amendement d’un article controversé.


SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.