Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

L’ancien député irakien Hakim Al-Zamili, ancien président de la commission de sécurité et de défense du parlement irakien et vice-ministre de la Santé, a été interviewé sur la chaîne Al-Iraqiya (Irak) le 5 février 2020.

Al-Zamili a été interrogé au sujet de vidéos de manifestations à Nadjaf, montrant des tués, blessés et des tentes brûlées. Al-Zamili a déclaré que ces vidéos avaient été préparées à l’avance et mettaient en scène des acteurs. Il a demandé au journaliste : « Où sont les martyrs ? ». Extraits :

Journaliste : Certaines vidéos montrent un grand nombre de victimes [parmi les manifestants de Nadjaf] – des martyrs, des blessés dans les hôpitaux, des tentes brulées…

Hakim Al-Zamili : Tout n’est que mise en scène. Ce sont des acteurs. Ils excellent à la comédie et au doublage audio. Vous savez que les films hollywoodiens sont tous américains. L’Amérique… ce que fait la chaîne Al-Hurra…

Journaliste : Même à Nadjaf, ils auraient réussi à les produire aussi vite ?

Hakim Al-Zamili : Elles étaient préparées à l’avance. Mais dites-moi, où sont les martyrs ? Allez aux réunions de condoléances et ramenez-moi quelques martyrs. Peut-être que quelques personnes ont été blessées à cause des personnes armées. Quant au mouvement sadriste, aucun des nôtres ne portait même de bâton.

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A excepción de tu nombre y tu correo electrónico tus datos personales no serán visibles y son opcionales, pero nos ayudan a conocer mejor a nuestro público lector

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.
Artículo anteriorL’ancien député irakien Hakim Al-Zamili : Les manifestations de Nadjaf, c’est du cinéma hollywoodien
Artículo siguienteLos kuatro ermanos