Diario Judío México - Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

L’ancien maire de Londres Ken Livingstone a déclaré, dans une interview avec Al-Ghad Al-Arabi TV, que lorsque Hitler est arrivé au pouvoir en 1932, il ne voulait pas tuer les Juifs. Il voulait seulement « déporter tous les sionistes en Israël », a déclaré Livingstone, ajoutant que la Grande-Bretagne et les Etats-Unis auraient dû absorber les réfugiés juifs après la Seconde Guerre mondiale, au lieu de permettre la création de l’Etat d’Israël, qui était « fondamentalement une erreur ». Pour Livingstone, qui a précisé ne jamais acheter de produits israéliens, l’incapacité à résoudre le problème palestinien incite les musulmans à rejoindre l’Etat islamique. L’interview s’est tenue le 4 mai 2016.

Extraits :

Ken Livingstone : La simple vérité est que la situation en Irak aujourd’hui est pire que ce qu’elle était sous le règne de Saddam Hussein, et il en est de même pour la Libye, qui est [dans une situation] bien pire aujourd’hui que lorsqu’elle était sous Kadhafi. Toutes les interventions occidentales au Moyen-Orient n’avaient absolument rien à voir avec l’instauration de la démocratie. Leur objectif était de prendre le contrôle des réserves de pétrole, et de sécuriser les gouvernements qui soutiennent les plans occidentaux dans la région.

[…]

Je pense que la politique du deux poids deux mesures au Moyen-Orient était l’une des causes qui a mené à l’essor des groupes terroristes islamiques d’aujourd’hui. Nous avons imposé de sévères sanctions à l’Iran pendant presque une décennie, car nous pensions qu’il développait l’arme nucléaire. Nous pensions également que Saddam Hussein détenait l’arme nucléaire, et nous avons envahi [l’Irak], mais ensuite, nous avons été incapables de la trouver. D’un autre côté, Israël détient l’arme nucléaire depuis 40 ans. C’est le premier pays qui a introduit l’arme nucléaire au Moyen-Orient. Mais nous n’avons toujours pas reconnu cela, et ne lui avons pas encore imposé de sanctions. La jeunesse en colère peut voir que ce monde est totalement injuste. Je pense que c’est ce qui encourage de nombreux jeunes à combattre aux côtés de groupes terroristes comme l’Etat islamique.

[…]

Il y a toujours eu un solide bloc de députés du Labor Party qui croyaient qu’un Etat palestinien indépendant devait être créé. Il y avait également de nombreux membres du Labor Party qui s’opposaient à une intervention au Moyen-Orient. Mais Tony Blair est devenu le toutou de l’Amérique, et il exécutait tout ce que George Bush lui dictait. Les conséquences étaient catastrophiques.

[…]

Si vous examinez les attentats à la bombe qui ont eu lieu à Londres en 2005 – les attentats dans le métro ont été perpétrés par de jeunes musulmans en colère. Dans les semaines qui ont suivi, il n’y avait pas un seul cas d’attaque antimusulmane, pas de cris contre les musulmans, pas d’attaques de mosquées. Nous n’étions pas divisés alors, mais récemment, les choses ont commencé à changer.

[…]

La création de l’Etat d’Israël était fondamentalement une erreur, car une communauté palestinienne se trouve là-bas depuis 2 000 ans.

[…]

La création de l’Etat d’Israël était une grande catastrophe. Nous aurions dû absorber les réfugiés juifs d’après la Seconde Guerre mondiale en Grande-Bretagne et en Amérique. Ils auraient pu tous être réétablis, alors que 70 ans plus tard, la situation est toujours très tendue, et il y a un risque de nombreuses autres guerres, un risque de guerre nucléaire.

Journaliste : Soutenez-vous le mouvement mondial de boycott d’Israël ?

Ken Livingstone : Je n’achète jamais rien [provenant d’Israël]. Je pourrais commettre des erreurs parfois. J’aime les dates, mais je n’achète pas de date en provenance d’Israël.

[…]

Journaliste : L’Europe a décidé que la solution, pour se débarrasser des Juifs, était d’établir leur propre Etat national en Palestine. N’est-pas injuste ?

Ken Livingstone : C’est ce qui est intéressant. Il y avait beaucoup d’antisémitisme en Europe. Les Européens étaient très hostiles envers les Juifs. Lorsque Hitler a remporté les élections en 1932 et est monté au pouvoir, sa politique n’était pas orientée vers l’assassinat des Juifs. Il voulait déporter tous les sionistes en Israël (sic). Si vous regardez le monde arabe à cette époque, il y avait d’importantes communautés juives qui n’ont jamais souffert de menaces ou d’attaques. Elles vivaient en pays aux côtés de leurs voisins arabes. Mais tout ceci a été détruit avec la création de l’Etat d’Israël, et soutes les communautés israéliennes (sic) du monde arabe ont été déportées en Israël. C’est sans précédent. Si vous examinez les enseignements du Prophète Mahomet, il reconnaissait Moïse comme un messager divin. Il reconnaissait aussi que les Juifs pouvaient vivre aux côtés des Arabes au Moyen-Orient. Tout ceci a été annihilé, et selon moi c’était catastrophique.

[…]

J’ai toujours cru que l’incapacité à résoudre le problème [palestinien] alimente les attentats. Que pousse un garçon de 15 ou 16 ans à partir combattre avec l’Etat islamique, ou à mener les attaques barbares que nous avons vues à Paris ou à Bruxelles ? Ils ne font cela car ils aiment tuer, mais car ils croient qu’ils sont les victimes d’une injustice. L’Occident doit traiter l’injustice, ou alors, il continuera d’alimenter le terrorisme.