Diario Judío México - Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Lors d’un débat animé, diffusé le 7 novembre 2019 sur la chaîne libanaise Murr, Jad Dagher, membre important du parti politique Sabaa, a accusé l’ancien ministre libanais des Télécommunications, Nicolas Sehnaoui, d’avoir accepté de l’argent de l’Iran et du Hezbollah. Sehnaoui, membre du Courant patriotique libre de Michel Aoun, a rejeté cette allégation, déclarant que quiconque acceptait de l’argent étranger commettait une haute trahison et devait être exécuté. Extraits : 

Jad Dagher : D’après ce que nous entendons et savons, nous vous suspectons d’être financés par le Hezbollah et l’Iran depuis très longtemps.

Nicolas Sehnaoui : Pourquoi applaudissez-vous ? Pourquoi applaudissez-vous ? Voulons-nous bâtir une nouvelle république sur des mensonges, des rumeurs et des fake news ? Etes-vous sérieux ?

Animateur : Un moment. Qui vous a dit cela ?

Jad Dagher : Au sein du Courant patriotique libre, il y a des gens…

Nicolas Sehnaoui : J’ai entendu que vous étiez un agent de la CIA. Voilà, je l’ai dit à la télé. […] Nous n’acceptons pas d’argent de l’étranger, car cela constituerait une haute trahison. Une personne qui accepte de l’argent de l’étranger devrait être exécutée, car la loi dispose qu’une telle personne devrait être exécutée. C’est mon opinion.