Diario Judío México - Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

L’ancien ministre libanais Wiam Wahhab a déclaré, lors d’une interview diffusée sur la chaîne OTV (Liban) le 16 juillet 2019, que la Turquie était un ennemi car elle occupait des terres arabes en Syrie et en Irak. Wahhab a expliqué qu’en revanche, l’Iran n’est pas un ennemi vu qu’il quitterait les lieux si la Syrie le lui demandait. Il a également affirmé que la Turquie « turquifie » Afrine, la Syrie et certaines parties du nord du Liban.

En outre, Wahhab a déclaré que les réfugiés palestiniens étaient désormais installés au Liban et que personne ne songeait plus à les expulser. Il a ajouté qu’ils ne retourneraient en Palestine que « si le rêve de » se réalisait. Extraits :

Journaliste : La Turquie est-elle un ennemi ?

Wiam Wahhab : Oui, bien évidemment. Elle occupe ma terre. Si l’on me demandait pourquoi je ne considère pas l’Iran [comme un ennemi], je dirais que si la Syrie demandait à l’Iran de partir, il partirait. L’Iran n’occupe pas la Syrie. Il se trouve là-bas pour aider la Syrie. Si demain, la Syrie demande à l’Iran de partir, il s’en ira. Mais la Turquie se retirerait-elle si on le lui demandait ? Si l’Irak ordonnait à la Turquie de quitter les lieux, s’exécuterait-il ? La Turquie occupe ma terre. A Afrine, la Turquie a entamé une rapide « turquification » [de la population]. Le saviez-vous ?

Journaliste : Parlez-vous des écoles, de la langue ?

Wiam Wahhab : Les écoles, les hôpitaux, les institutions… La « turquification » a beaucoup progressé à Afrine, et ils vont désormais s’étendre à d’autre régions. La Turquie a déjà commencé à opérer au Liban.

Journaliste : Où cela ?

Wiam Wahhab : Dans le nord. […]

Nous ne pouvons traiter les Palestiniens de cette façon. Ce sont nos frères. Ils vivent avec nous. Nous sommes tous opposés à la relocalisation des Palestiniens au Liban, mais que signifient ces mots ? Allons-nous les mettre dans un bus et les chasser ? La relocalisation est devenue une réalité.

Journaliste : Une réalité ?

Wiam Wahhab : Evidemment. De qui se moque-t-on ?

Journaliste : Que voulez-vous dire ?

Wiam Wahhab : Bien évidemment. Tout le monde ment et invente des histoires. Ils le savent tous. Qui les laissera repartir ?

Journaliste : Dans quel cadre ? Vous me dites que l’Accord du siècle est une réalité.

Wiam Wahhab : Ils ne repartiront que si le rêve de est exaucé.

Las opiniones expresadas aquí representan el punto de vista particular de nuestros periodistas, columnistas y colaboradores y/o agencias informativas y no representan en modo alguno la opinión de diariojudio.com y sus directivos. Si usted difiere con los conceptos vertidos por el autor, puede expresar su opinión enviando su comentario.

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.


Artículo anteriorL’actrice syrienne Deema Bayyaa : Le choix des homosexuels ne me regarde pas, il existe d’autres comportements déviants
Artículo siguienteCampagne sur Facebook de soldats de l’armée syrienne : Nous voulons être démobilisés et commencer à vivre nos vies