Voir les extraits originaux sous-titrés en anglais sur MEMRI TV.

L’ayatollah Mohammad Saidi a comparé les juifs et les chrétiens aux polythéistes, estimant que les musulmans devaient les combattre, lors d’un sermon du vendredi prononcé à Qom, en Iran, et diffusé sur la 2ème chaîne iranienne le 30 janvier 2021. L’ayatollah Saidi a expliqué que les juifs et les chrétiens ne se soumettaient pas à Allah, qu’ils étaient coupables de déviances religieuses et morales et qu’ils devaient donc être combattus. Il a instruit les musulmans de remettre le peuple du Livre (juifs et chrétiens) à sa place, de le combattre jusqu’à ce qu’il cesse de faire preuve de dépravation et de malveillance, et a appelé à faire appliquer l’impôt de la Jizya. Pour plus d’informations sur l’ayatollah Saidi, voir les clips Memri TV Nos. 75697325, 7256.

Verbatim :

Le peuple du Livre [juifs etchrétiens] est semblable aux polythéistes d’une part et aux musulmans d’autre part. Ils se considèrent comme fidèles à la religion de Dieu et, en ce sens, sont semblables aux musulmans. D’un autre côté, leurs croyances et leurs actes s’opposent à la religion de Dieu, et ils sont contaminés par des déviances qui contredisent les ordres divins. En ce sens ils sont semblables aux polythéistes. C’est pourquoi l’islam a établi des règles plus modérées pour eux que pour les polythéistes. Mais si le peuple du Livre n’accepte pas ces conditions, l’islam a ordonné, sans équivoque, que les musulmans combattent le peuple du Livre et le remette à sa place.

Ces gens doivent être combattus. Ils font preuve de déviances religieuses, morales et leurs pratiques sont aussi déviantes. Ils ne se soumettent ni à la loi ni à l’ordre divin, et ils sèment la discorde. [Ils doivent être combattus] jusqu’à ce qu’ils cessent de faire preuve de dépravation et de malveillance et qu’ils soient forcés de payer la Jizya (impôt imposé aux non-musulmans).

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A excepción de tu nombre y tu correo electrónico tus datos personales no serán visibles y son opcionales, pero nos ayudan a conocer mejor a nuestro público lector

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.
Artículo anteriorLe professeur de théologie Asaad Al-Sahmarani: le projet de Maison abrahamique d’Abou Dabi est une forme de guerre douce – il ne peut y avoir de dialogue interreligieux avec les Juifs, qualifiés de singes, porcs et vipères dans les Écritures
Artículo siguienteJóvenes que ayudan a jóvenes