Diario Judío México - Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Le cheikh égyptien Cheikh Sharif Abadi a déclaré que jamais dans l’histoire les musulmans n’avaient combattu d’autres peuples, ni réalisé de conquêtes dans le but de recueillir la taxe de la jizya, ni forcé qui que ce soit à se convertir à l’islam. Qui plus est, ils n’auraient jamais perpétré de massacre ethnique. Selon Cheikh Abadi, le massacre arménien est « un mensonge inventé par les Britanniques pour renverser le califat ottoman ». En les juifs expulsés d’Angleterre seraient allés trouver refuge dans l’Empire ottoman. « Si nous avions vraiment voulu tous les tuer, nous l’aurions fait », a-t-il estimé. L’interview de Cheikh Abadi a été diffusée le 28 mai 2018 sur la chaîne égyptienne des Frères musulmans Watan, qui émet depuis la Turquie. Extraits :

Sharif Abadi : Les musulmans se sont abstenus de faire trois choses que toutes les autres nations ont faites.

Journaliste : Les musulmans n’auraient pas fait ces choses, alors que toutes les autres nations si ?

Sharif Abadi : Toutes les nations oui, tous sauf nous.

Journaliste : Quelles sont ces choses ?

Sharif Abadi : Tout d’abord, nous n’avons jamais combattu de peuples. Ceux qui disent que nous avons réalisé des conquêtes pour percevoir la taxe de la jizya mentent. Nous n’avons jamais combattu personne. […] Qui a commencé le combat ? Nous ou les Byzantins ? A Mutah [en 629], qui a ouvert les hostilités ?

Journaliste : Les Byzantins ou les Perses ?

Sharif Abadi : Ce sont les Byzantins qui ont commencé lors la bataille de Mutah. […] En combattant les Byzantins, nous combattions leur empereur.

Journaliste : Exact.

Sharif Abadi : Quand l’empereur est tombé, avons-nous combattu ou les avons-nous laissés tranquilles ? Nous avons combattu l’empereur et ses cruels soldats, mais avons-nous forcé qui que ce soit [à se convertir] après notre victoire ? […] La deuxième chose est nous n’avons jamais perpétré de massacre ethnique. Nous n’avons jamais assiégé un groupe donné et tué, disons, tous les juifs.

Journaliste : Alors pourquoi dit-on que le califat ottoman a massacré les Arméniens ?

Sharif Abadi : C’est un mensonge.

Journaliste : Pourquoi ?

Sharif Abadi : Ce sont les Arméniens qui ont trahi [les Ottomans]. Il y a une histoire derrière cela, mais [le massacre] ne s’est jamais produit. C’est un mensonge inventé par les Britanniques pour renverser le califat ottoman. Etes-vous en train de dire que nous nous sommes abstenus de massacres raciaux pendant 14 siècles, juste pour en mener un les deux dernières années du califat ? Cela a-t-il même un sens ? C’est un mensonge. Il n’y a pas eu de massacre ethnique des Arméniens. Ce sont eux qui ont commencé. Ce sont eux qui nous ont trahis. Ce sont eux qui ont tué des musulmans et brûlé des mosquées. […] Quand les juifs se sont retrouvés sous pression en Europe, et que l’Angleterre les a empêchés d’entrer à Londres pendant 350 ans…

Journaliste : 0ù vivaient-ils donc ?

Sharif Abadi : Ils sont venus chez nous, dans l’Empire ottoman. Si nous voulions vraiment tous les tuer, nous l’aurions fait, n’est-ce pas ? Avons-nous jamais massacré des chrétiens ? Avons-nous jamais massacré les Amazighs, les Berbères, qui que ce soit d’autre ? Nous n’avons jamais commis de massacre ethnique ni tué femmes et enfants. […]

La troisième chose est que nous n’avons jamais forcé qui que ce soit à se convertir à l’islam.

Las opiniones expresadas aquí representan el punto de vista particular de nuestros periodistas, columnistas y colaboradores y/o agencias informativas y no representan en modo alguno la opinión de diariojudio.com y sus directivos. Si usted difiere con los conceptos vertidos por el autor, puede expresar su opinión enviando su comentario.

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.


Artículo anteriorMuere el fotógrafo del apartheid, David Goldblatt, a los 87 años
Artículo siguienteEl primero de julio, Enrique Vargas Del Villar buscar volver a ganar la presidencia municipal de Huixquilucan