Diario Judío México -

Le chercheur libyen Ali Al-Sibai a déclaré que « l’histoire nous apprend que [les juifs] sont perfides et trompeurs. […] Toute cette bassesse, cette trahison, cette hypocrisie, cette supercherie et le meurtre des prophètes, et ainsi de suite, tout est mentionné dans le Coran ». Relatant « une histoire dans la même veine », Al-Sibai a affirmé qu’à son entrée en Égypte, Napoléon avait annoncé aux érudits d’Al-Azhar qu’il épousait l’islam et « lu avec eux le Coran, alors que sa flotte bombardait Alexandrie, pilonnant les Egyptiens ». L’interview d’Al-Sibai a été diffusée sur la 9e chaîne télévisée turque le 1erseptembre 2018. Extraits :

Dr Ali Al-Sibai : Au début des années 1970 et dans les années 1980, des notions telles que « juifs », « pillards » et « Palestine » étaient profondément ancrées dans nos programmes scolaires. Vous grandissiez dans la haine des juifs, qu’elle soit fondée sur l’islam ou sur le panarabisme. […]

L’histoire nous enseigne que [les juifs] sont perfides et trompeurs. Même le Coran a mentionné ces traits. Ce sont les mêmes traits que nous voyons aujourd’hui, dans la façon dont ils nous saluent pendant le Ramadan ou dont ils présentent les soldats [israéliens], comme s’ils étaient des colombes de la paix… Toute cette bassesse, cette traîtrise, cette hypocrisie, cette tromperie, et le massacre des prophètes, etc., tout est mentionné dans le Coran. Laissez-moi vous raconter une histoire dans la même veine. Lorsque Napoléon Bonaparte est entré en Égypte, il a trouvé les érudits d’Al-Azhar lisant la compilation des hadiths de Boukhari. Il s’est enquis de l’endroit où se trouvaient les érudits, sachant qu’ils étaient le fer de lance de la résistance aux colonialistes. On lui a dit qu’ils se trouvaient à Al-Azhar et qu’ils lisaient la compilation des hadiths de Boukhari. Il est entré à l’intérieur et leur a dit qu’il épousait l’islam. Il a dit : « Bonne nouvelle. Moi, Mohammed Napoléon, je me suis converti à l’islam. » Il s’est assis avec eux et a lu le Coran, pendant que sa flotte bombardait Alexandrie, pilonnant les Egyptiens. Cette méthode a souvent été utilisée contre notre nation islamique. […]

Toutes ces armées – l’armée américaine, l’armée russe, l’armée juive ou autre – ont des branches médiatiques qui déforment les concepts. Par exemple, quand les États-Unis sont entrés en Irak, quels slogans utilisaient-ils ? L’Irak a été anéanti. Des millions de gens ont péri. Des villages entiers ont été rasés. L’Irak a été éjecté du cours de l’histoire. Des centaines de milliers d’Irakiens ont été déplacés. Mais que disent les États-Unis aux Arabes aujourd’hui ? « Répandre la notion de démocratie », « instaurer la justice », « éliminer les dictatures », « éliminer le terrorisme », tels sont les brillants slogans utilisés par l’armée et le gouvernement américains. Il en va de même pour ces juifs. Quelle que soit la gravité de la situation… Vous pouvez le constater vous-mêmes dans les archives de la prétendue « armée juive » – il n’y a rien d’autre que destruction et assassinats de femmes et d’enfants, et d’autres crimes qui vous donnent la chair de poule. Malgré cela, s’ils poursuivent dans cette voie, ils influenceront les gens. Les gens sont facilement influencés et ont tendance à oublier facilement. […]

Notre problème n’est pas avec les juifs per se. Notre problème est avec cette entité bâtarde qui a commis tous ces actes.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV