Le cinéaste égyptien Khaled Youssef a déclaré que les régimes fascistes religieux sont plus dangereux que les dictatures politiques, car quiconque s’oppose au régime islamiste est perçu comme un infidèle qui est en désaccord avec Dieu, et doit par conséquent être tué. Et d’ajouter que les tyrannies politiques peuvent évoluer avec le temps, tandis que le fascisme religieux ne change pas, car il s’agit d’une question tranchée, de foi ou d’hérésie. Youssef a été interviewé sur Al-Hurra TV (États-Unis) le 8 novembre 2018. Extraits : 

Animatrice : Malheureusement, nous avons toujours l’impression que le peuple arabe – du moins à notre époque – est obligé de choisir entre deux options catastrophiques : soit un État policier dictatorial, soit un régime islamiste fondamentaliste. Entre ces deux options – les régimes religieux et politiques – laquelle a une emprise plus étroite [sur la société], à votre avis ?

Khaled Youssef : Il ne fait aucun doute que le fascisme religieux est plus sévère, car si vous vous y opposez à lui, on vous dit immédiatement que vous n’êtes pas d’accord avec Dieu. Vous devenez un infidèle et ils ont le droit de vous tuer. Le fascisme religieux est certainement [pire]. La tyrannie politique, quel que soit le régime, peut évoluer, elle peut changer. Il est possible que les principes défendus par le régime changent ou évoluent, mais le fascisme religieux ne changera jamais, car c’est une question de foi et d’hérésie. Par conséquent, il sera toujours plus sévère.

Animatrice : C’est noir ou blanc.

Khaled Youssef : Exact, et ils ne croient pas en la démocratie.

Animatrice : Certes, car cela repose sur…

Khaled Youssef : Cela repose sur la notion que toutes mes opinions sont justes, et quiconque n’est pas d’accord avec moi est automatiquement placé du côté des infidèles, qui iront en enfer mais qui doivent aussi être tourmentés dans ce monde et être décapités…

Animatrice : Il ne faut pas oublier que dans de nombreux cas, les autorités politiques travaillent main dans la main avec les autorités religieuses afin de resserrer l’étau. Nous pouvons constater ce type de coopération dans certains pays.

Khaled Youssef : Les régimes fascistes ou tyranniques savent toujours comment utiliser le danger du fascisme religieux. Ils l’utilisent pour terroriser [le peuple] en disant : « C’est nous ou eux. »

Voir les extraits vidéos sur MEMRI TV

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A excepción de tu nombre y tu correo electrónico tus datos personales no serán visibles y son opcionales, pero nos ayudan a conocer mejor a nuestro público lector

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.
Artículo anteriorLe chercheur libyen Ali Al-Sibaï : Les Occidentaux cherchent à corrompre les musulmanes en leur faisant croire à l’égalité
Artículo siguienteHoras finales de #GivingTuesday