Le commandant de la Force aérospatiale et balistique du CGRI : Les Américains nous disent « Ne parlez pas d’affaires de missiles, et si vous effectuez un test… Ne le mentionnez pas »

Por:
- - Visto 62 veces

Amir Ali Hajizadeh, commandant de la Force aérospatiale et balistique du Corps des Gardiens de la Révolution islamique d’Iran (CGRI), a déclaré lors d’une conférence devant des étudiants religieux à Qom, le 14 mai 2016 :

L’Arrogance [les Etats-Unis] essaie de nous faire croire que l’Iran est à la croisée des chemins, et qu’il n’a pas d’autre choix que de faire des compromis avec l’Amérique ou d’être éternellement sous pression américaine, avec les problèmes qui en découlent… Dans le même temps, en Iran, l’idée qu’il est impossible de résoudre les problèmes sans l’Amérique commence à s’enraciner…

Si nous résistons à cette initiative des Américains, qui ont volé les fonds de la nation [iranienne], ils abandonneront cette habitude [de voler] .Mais si nous faisons des compromis avec eux, leurs vols finiront par [prendre] 40 à 50 milliards de dollars  d’actifs de l’Iran et de ses fonds bloqués. Les Américains ne comprennent que le langage de la force ; ils ne comprennent pas le langage de la raison. Ils ne sont pas dignes de confiance. Nous devons leur tenir tête fermement et agir. Si nous ne le faisons pas, nous serons quotidiennement témoins de leurs exigences exagérées et diaboliques.


Pour l’heure, les Américains [nous] disent : « Ne parlez pas d’affaires de missiles, et si vous effectuez un test ou d’une manœuvre, ne le mentionnez pas. » Si nous acquiesçons, ils avanceront d’un pas et diront : « N’effectuez pas [de test balistique] actuellement, et ne le faites pas dans la région du Golfe persique. » Après cela, ils nous diront : « Pourquoi vos missiles doivent-ils [de toute façon] avoir une portée de 2 000 km ?

Après cela, ils [nous] diront : « Ensuite, nous allons vérifier si vos missiles peuvent vraiment emporter des armes nucléaires. Apportez-nous les informations détaillées. » Après cela, ils diront : « Nous devons mettre en place des caméras. » Et, enfin, ils diront : « Ou bien découpez [les missiles en morceaux] ou, comme [le dictateur libyen Mouammar] Kadhafi, chargez-les sur un navire et remettez-[les] nous. »

« Ils se leurrent manifestement. Rien de tout cela ne se produira jamais. » [1]

Lien vers l’article en anglais

Note :

[1] Tasnimnews.com, Iran, le 14 mai 2015.

Acerca de MEMRI

El Instituto de Investigación de Medios de Información en Medio Oriente (MEMRI) explora el Medio Oriente a través de los medios informativos de la región.

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.


El tamaño máximo de subida de archivos: 300 MB. Puedes subir: imagen, audio, vídeo, documento, hoja de cálculo, interactivo, texto, archivo, código, otra. Los enlaces a YouTube, Facebook, Twitter y otros servicios insertados en el texto del comentario se incrustarán automáticamente. Suelta el archivo aquí

Artículos Relacionados: