Diario Judío México -

Le député jordanien Tarek Sami Khoury a déclaré dans une interview accordée à la chaîne Al-Manar (Liban) du Hezbollah qu’Israël était un ennemi lâche, ce dont le peuple palestinien devait profiter. Il a affirmé qu’Omar Abou Laïla, le terroriste ayant assassiné deux Israéliens, un soldat et un civil, en Cisjordanie le 17 mars 2019, avait prouvé que tout Palestinien pouvait mener de telles attaques.

Khoury a appelé à de nouveaux attentats en Cisjordanie et en Israël, en particulier à l’intérieur des frontières de 1967. Il a ajouté qu’il fallait souvent un certain temps aux renforts et aux équipes de secours pour arriver sur les lieux et que les bases militaires situées dans les frontières de 1967 étaient faciles à pénétrer. Extraits :

Tarek Sami Khoury : À mon avis, [Israël] est un ennemi lâche. Si nous parlons de sa politique et de son histoire… Il n’y a que lâcheté et faiblesse, et les agissements d’un occupant qui utilise toutes sortes de… Nous avons vu de nos propres yeux comment dix soldats peuvent avoir peur d’un individu ou d’un enfant. A mon avis, il faut en profiter. Omar Abou Laïla s’est montré capable, seul devant groupe de soldats armés, de mener une action remarquable.

Ceux qui connaissent la Palestine [savent] que de tels groupes de soldats de l’occupation peuvent se trouver dans différents endroits à l’intérieur de la Palestine et dans les [frontières] de 1967. Les renforts les plus proches se trouvent à des dizaines de kilomètres. Il faut de nouvelles [attaques] de ce type. Je profite de ma présence ici [pour dire que] ce qu’Omar Abou Laïla a fait devrait être imité, car il existe des zones militaires sionistes dans les frontières de 1967 faciles à pénétrer, et où il est facile de faire ce qu’a fait Omar Abou Laïla, car il faut un certain temps aux services d’intervention d’urgence pour arriver sur place.

Nous parlons d’un ennemi lâche et Omar Abou Laïla a prouvé que chaque Palestinien sur la terre palestinienne peut faire comme lui. J’espère que de tels événements se reproduiront car, comme je l’ai dit, c’est un ennemi lâche et la justice n’est pas de leur côté.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV