Diario Judío México - Sur son site, le groupe avait annoncé son intention de passer à l’acte pour défendre ses idéaux nationalistes…

«Nous sommes une organisation terroriste. Seule section qui met l’action pour la race devant toutes ses priorités. Nous avons entendu beaucoup de sarcasmes à propos de notre organisation. Nous allons donc mettre les choses au point une bonne fois pour toute.» La justice n’aura pas donné le temps au groupuscule «Blood and Honour C18» (Sang et Honneur Combat 18) de mettre ses menaces à exécution.

Une demi-douzaine d’individus soupçonnés d’appartenir à ce groupuscule néo-nazi ont été interpellés ce mardi matin dans le secteur de Morteau (Doubs), a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Des armes et des tags

Depuis deux semaines, le groupe était monté en puissance en publiant notamment une photo de huit hommes cagoulés portant des armes, dont une kalachnikov, un fusil à pompe et des fusils de chasse et en annonçant qu’il était prêt à passer à l’acte pour défendre ses idéaux nationalistes.

Dans le même temps, des tags «Blood C18 Honour» avaient été découverts par un collectif anti-fasciste sur plusieurs bâtiments aux alentours de Besançon.

Des perquisitions sont en cours

«Ce groupe, qui célèbre tous les ans l’anniversaire d’Hitler et dont le site internet contient des propos racistes et néonazis, est surveillé depuis un certain temps par la cellule nationale d’enquête qui agit sur les groupuscules extrémistes», a précisé Didier Guériaud, officier de communication de la région de gendarmerie de Franche-Comté. «Il y avait une volonté très ferme de la gendarmerie et de la justice d’agir très vite», a-t-il également souligné.

Les suspects ont été interpellés pour l’instant pour «organisation et participation à un groupe de combat» et «association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit puni de dix ans de prison».

Des perquisitions étaient en cours, mardi matin, pour tenter de retrouver des armes et des objets susceptibles de les incriminer également pour «port d’armes» et «incitation à la haine raciale.»

Las opiniones expresadas aquí representan el punto de vista particular de nuestros periodistas, columnistas y colaboradores y/o agencias informativas y no representan en modo alguno la opinión de diariojudio.com y sus directivos. Si usted difiere con los conceptos vertidos por el autor, puede expresar su opinión enviando su comentario.

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

Artículo anteriorCelebran el 98o. Yortzaitn de Sholem Aleikhem
Artículo siguienteThe Pre-Hitler International Yiddish Culture Club
Noticias, Reportajes, Cobertura de Eventos por nuestro staff editorial, así como artículos recibidos por la redacción para ser republicados en este medio.