Diario Judío México -

Hossein Amir-Abdollahian, ancien vice-ministre iranien des Affaires étrangères et aujourd’hui assistant spécial du président du Majlis, a déclaré dans une interview diffusée le 8 juillet 2019 sur la chaîne Al-Araby (Royaume-Uni) qu’il avait posté un tweet accusant le Mossad et les services de renseignement américains d’avoir attaqué le pétrolier japonais près du détroit d’Hormuz le 19 juin 2019, car Israël, les États-Unis et l’Arabie saoudite ont tout à gagner des tensions dans cette région.

Selon lui, il n’est pas logique que l’Iran ait visé un pétrolier japonais lors de la première visite d’un Premier ministre japonais à Téhéran depuis la Révolution islamique. De même, il a estimé que la Grande-Bretagne avait commis une « grossière erreur » en arraisonnant le pétrolier iranien à Gibraltar le 4 juillet 2019. Il a affirmé qu’elle devait rapidement s’excuser auprès des Iraniens pour cet « acte de piraterie ». Il a ajouté que l’Iran pourrait « rendre la pareille » si la Grande-Bretagne ne reconsidérait pas sa décision. Extraits : 

Journaliste : Vous êtes très actif sur Twitter et vous avez écrit – très clairement – que le Mossad et les services de renseignement américains étaient responsables des accidents impliquant des pétroliers près d’Oman et dans le golfe [Persique]. En avez-vous la preuve ? 

Hossein Amir-Abdollahian : Est-il logique pour l’Iran de viser un pétrolier japonais lors de la première visite d’un Premier ministre japonais à Téhéran en 41 ans et depuis la Révolution islamique ? Est-ce sensé ? C’est le fait de celui qui avait le plus à gagner. Israël gagne à encourager les États-Unis à entrer dans un conflit militaire avec l’Iran. L’Arabie saoudite est gagnante, car Mohammed ben Salman tente depuis un certain temps de promouvoir un conflit militaire entre les États-Unis et l’Iran. Ceux qui [en] bénéficient ont tout intérêt à déstabiliser la sécurité de la région. 

Journaliste : En parlant de la région du Golfe et des pétroliers, je ne peux m’empêcher de vous interroger sur le pétrolier iranien arraisonné par les forces britanniques à Gibraltar. Quelle est votre opinion sur la question, d’autant plus que la Grande-Bretagne fait toujours partie de l’accord nucléaire et qu’elle affirme y être engagée ? 

Hossein Amir-Abdollahian : Je pense que la Grande-Bretagne a commis une grossière erreur en arraisonnant le pétrolier iranien. Par conséquent, la Grande-Bretagne doit s’excuser devant le peuple iranien, car elle a failli au respect de ses engagements envers l’accord nucléaire. Ce que le gouvernement britannique a fait est un acte de piraterie, et il devrait s’excuser auprès de l’Iran sans tarder. 

Journaliste : Vous avez menacé de rendre la pareille [à la Grande-Bretagne]…. 

Hossein Amir-Abdollahian : Bien sûr. Si la Grande-Bretagne ne reconsidère pas sa décision… Le monde d’aujourd’hui est un monde de réciprocité, et l’Iran ne restera pas les bras croisés.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV