Diario Judío México -

Le journaliste libanais Ghassan Jawad a déclaré, dans une interview diffusée le 7 août 2019 sur la chaîne NBN (Liban), que le Liban « payait le prix » du « complexe de culpabilité » de l’Europe envers les Juifs après la Seconde Guerre mondiale et après les actions d’Adolf Hitler. Mentionnant son récent voyage en Autriche, il a déclaré que des documentaires sur Hitler et l’Holocauste étaient diffusés 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à la télévision et que les journaux parlaient quotidiennement des Juifs, dans le cadre de ce qu’il a qualifié d’ « extorsion quotidienne ». Extraits :

Ghassan Jawad : Le prix que nous payons est en partie dû aux contradictions européennes, surtout après la Seconde Guerre mondiale. Ils ont développé un complexe de culpabilité envers les Juifs à cause de ce qu’Hitler a fait et à cause de ce qui a été fait avant même Hitler.

Journaliste : Les médias sionistes étaient puissants, et….

Ghassan Jawad : Je me suis rendu pendant dix jours en Autriche. Il n’y avait rien à regarder [à la télévision] là où je me trouvais, et je regardais une chaîne documentaire allemande. J’ai remarqué que 24 heures sur 24, ils diffusent des documentaires sur l’Holocauste, sur ce qu’Hitler a fait et sur la façon dont Hitler l’a fait… C’est une extorsion quotidienne. Mes amis me disent que même dans les journaux, ils parlent quotidiennement des Juifs.

Journaliste : Ils veulent empêcher que cette affaire ne tombe dans l’oubli.

Ghassan Jawad : Aujourd’hui, nous payons le prix de cette extorsion.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV