Diario Judío México -

Ziyad Al-Nakhaleh, secrétaire général du Djihad islamique palestinien, a été interviewé sur la chaîne de télévision libanaise Mayadeen le 7 mai 2019. Il a déclaré que son organisation avait fait la démonstration d’une partie seulement de « sa puissance et sa détermination » dans le conflit armé récent l’opposant à Israël. Il a ajouté que son organisation disposait de « capacités suffisantes pour un affrontement prolongé ». Faisant référence aux événements du 3 au 6 mai, il a déclaré : « Ces derniers jours n’ont représenté qu’un exercice de tirs réels pour la résistance. »

Al-Nakhaleh a déclaré que le Jihad islamique palestinien n’avait pas informé le Caire de son intention de « riposter » contre Israël. Il a ajouté que le premier jour, il n’y avait aucune communication avec les Égyptiens et que ceux-ci étaient mécontents que cet affrontement ait éclaté » alors que les délégations de Gaza se trouvaient toujours au Caire. Al-Nakhaleh a remercié le chef du Hamas Yihya Sinwar pour sa coopération durant le conflit. Il a ajouté qu’ils avaient convenu de joindre leurs forces dès le début.

Al-Nakhaleh a affirmé que son organisation avait « la volonté, la puissance et le courage de prendre pour cibles les villes israéliennes autour de Gaza […] Nous n’étions qu’à quelques heures de bombarder Tel-Aviv. » Extraits :

Ziyad Al-Nakhaleh : Ce que la résistance a montré pendant cette guerre – sans vouloir exagérer, ce n’est qu’une partie de sa puissance et de sa détermination face à cette agression. La résistance dispose de capacités suffisantes pour un affrontement prolongé. […]

J’estime que ces derniers jours n’étaient qu’un exercice de tirs réels pour la résistance et je suis convaincu qu’une plus grande bataille avec l’ennemi sioniste nous attend. Nous étions – et nous sommes toujours – prêts à la bataille qu’Israël planifie, dans le cadre des solutions politiques qui pourraient être proposées dans les  semaines à venir. […]

Journaliste : Vous avez donc informé le Caire que vous alliez riposter…

Ziyad Al-Nakhaleh : Nous n’avons pas informé le Caire. Nous avons riposté sur le champ de bataille, puis le Caire est intervenu pour surveiller les événements. Je pense que le premier jour, nous n’avions aucune communication [avec les Égyptiens]. Je ne dirais pas que les Égyptiens étaient en colère, mais ils étaient mécontents que cet affrontement ait éclaté alors que nous nous trouvions au Caire.

Journaliste : Que vous ont-ils dit ?

Ziyad Al-Nakhaleh : Ils n’ont rien dit, mais j’ai interprété le fait que le Caire ne soit pas intervenu le premier jour comme un signe de désapprobation, en particulier parce que cela s’est produit pendant notre séjour au Caire. Je pense que le Caire a considéré cela comme une violation du protocole. […]

Je voudrais remercier le frère Yahya Sinwar [chef du Hamas], car la coopération a été importante [entre le Hamas et le Djihad islamique palestinien]. Nous avons pris la décision commune d’affronter l’ennemi.

Journaliste : Yahya Sinwar se trouvait également au Caire, avec la délégation du Hamas….

Ziyad Al-Nakhaleh : Oui.

Journaliste : Le Hamas a donc accepté votre position dès le début ?

Ziyad Al-Nakhaleh : Oui. […] Nous avons la volonté, la puissance et le courage de prendre pour cible les villes israéliennes autour de Gaza. Une dernière chose : Nous n’étions qu’à quelques heures de bombarder Tel-Aviv. […]

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV


SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.