Diario Judío México -

L’intellectuel égypto-allemand Hamed Abdel-Samad s’est livré à une critique acerbe de la gauche européenne pour son politiquement correct, affirmant que dans si, au cours de son histoire, la gauche a toujours défendu les opprimés, s’agissant de l’islam, elle « se transforme en droite conservatrice » et fait preuve d’un « racisme de faibles attentes »

Dans l’édition du 25 mars 2019 de son émission hebdomadaire en ligne « Box of Islam », Abdel-Samad a déclaré que, si la gauche « adopte et défend tout ce qui est anti-occidental », elle considère les musulmans comme des barbares sauvages, qu’elle veille à maintenir en marge de la société. Même lorsqu’un terroriste cite dans son message le prophète Mahomet et le Coran comme la raison de son acte, « c’est en vain. La gauche le considérera comme une victime », a-t-il déclaré. « C’est du pur racisme. Cela signifie qu’ils ne voient pas les musulmans ou les Africains comme des individus responsables de leur propre vie. » Extraits : 

Hamed Abdel Samad : La gauche européenne, à ses débuts, s’appuyait sur des principes tels que la critique de la religion… Karl Marx, qui était le premier homme de gauche, a dit que la religion était l’opium du peuple. La gauche a fondé le féminisme et s’est battue pour la libération des femmes. Personne ne s’est battu pour la liberté d’expression plus que la gauche. La gauche a déclaré que nul n’était au-dessus des lois et que personne – Moïse, Jésus, la reine, le roi ou n’importe quelle célébrité – n’était au-dessus de la critique. Ils ont critiqué, caricaturé et écrit des comédies sur chacun d’eux. Personne n’a défendu les homosexuels plus que la gauche, et idem pour les droits des femmes. Mais s’agissant de l’islam, la gauche se transforme en droite conservatrice. Vous pouvez dessiner [des caricatures] de Jésus, de Moïse, de n’importe qui, mais ne dessinez pas Mohammed, car c’est du racisme… Pourquoi est-ce du racisme ? Quand vous dites que les immigrants ont des problèmes dans leur quartier, la [gauche] dit : « Ne parlez pas des immigrants. Ce sont des victimes de l’Occident. » Mon ami, les [immigrants] s’entretuent. Leurs quartiers sont devenus effroyables. Non, vous ne pouvez pas critiquer les immigrants, sinon vous êtes étiqueté comme raciste et islamophobe. Ils ont repris le terme d’« islamophobie » aux Frères musulmans d’Occident, et ils parlent d’islamophobie tout le temps. […]

Au Danemark, quand un enfant musulman va à l’école avec des bleus au visage ou au cou, personne ne dit rien. Ils le laissent tranquille. Mais s’ils voient des bleus sur un gamin danois blanc, ils le signalent à la police et aux services sociaux, pour qu’ils viennent enquêter sur sa famille. Mais quand les musulmans battent leurs enfants, cela est perçu comme faisant partie de leur culture. C’est une approche ignoble de la part de la gauche. J’appelle cela du ‘racisme de faibles attentes’. Ils regardent un musulman et disent : il ne nous ressemblera jamais. On ne peut pas lui demander de défendre les droits de l’Homme, d’accepter les critiques ou les points de vue divergents. Ils considèrent les musulmans comme des barbares sauvages. Je dis à mes frères musulmans : ne vous réjouissez pas que ces gens vous défendent. Ils vous regardent de haut. Il est vrai que moi-même, je vous critique, vous et votre religion, mais je vous respecte, vous et votre intellect. Je veux que votre situation s’améliore et que vous bénéficiiez de vos droits. Je ne veux pas que vous contentiez de quelqu’un qui vous tapote dans le dos. […]

La gauche qui vous aide en Occident se moque de vous. Ils ont un complexe psychologique vis-à-vis de leurs pays occidentaux. Ils haïssent le capitalisme. Ils haïssent l’Amérique. Ils haïssent l’Occident. Ils considèrent l’Occident comme la pire chose au monde, et ils adoptent et défendent tout ce qui est anti-occidental. Ils ont toujours voulu défendre la classe ouvrière, mais il n’y a plus de classe ouvrière dans le monde. Personne ne s’identifie à la classe ouvrière. Ils disent tous qu’ils appartiennent à la classe moyenne. […]

A présent que la classe ouvrière a disparu, la gauche a cherché quelqu’un à défendre, elle nous a donc apporté le « tiers monde », notre cher « tiers monde », persécuté par le colonialisme, l’impérialisme et autres… Donnez-moi un « tiers monde » à défendre… Mais le « tiers monde » n’est plus ce qu’il était et plus personne n’utilise cette expression, alors sont arrivés les immigrants, surtout les musulmans. Ils sont arrivés en Occident… Quel plaisir ! Venez, je vais vous défendre. Taisez-vous et laissez-moi vous défendre. Ne dites pas un mot, je ferai valoir vos droits. Certains réfugiés syriens qui arrivent ici en Allemagne sont jeunes et avides de travailler et d’apprendre l’allemand. Ils veulent faire quelque chose d’eux-mêmes avant qu’il ne soit trop tard. Ils savent que la situation en Allemagne pourrait changer et qu’ils seraient renvoyés chez eux, comme ça. Si la conjoncture économique ou politique changeait ou si un parti de droite arrivait au pouvoir… Ainsi les jeunes veulent commencer… Mais on voit la gauche qui les aide leur dire : « Vous êtes encore traumatisés et affectés par la guerre. » Ils veulent travailler. Mais on leur dit qu’il n’est pas encore l’heure. Ils veulent les maintenir dans le rôle de la victime. Ils veulent les garder dans un bocal ou dans une cage de zoo, comme des singes.

C’est la gauche qui s’occupe des musulmans. Cette gauche défend le hijab et fabrique une poupée Barbie vêtue d’un hijab. La gauche est très heureuse, même si la société l’a fait pour les gains : « C’est merveilleux. Ils ont fabriqué une poupée Barbie ! » Je consacrerai un épisode de mon émission à ce sujet. Je parlerai de la façon dont ils défendent le hijab en Europe ces jours-ci. Dans le passé, ils disaient que le hijab incarnait la pudeur. Mais les Frères musulmans ont compris que l’Occident n’allait pas accepter cette histoire de pudeur, alors ils ont commencé à dire que le hijab symbolisait la liberté, l’autodétermination et l’émancipation. Aujourd’hui, ils affirment que le hijab est synonyme d’émancipation des femmes. Sérieusement ? Le hijab représente l’émancipation des femmes ? Au diable cette tromperie. Et la gauche gobe volontiers tout ce que les Frères musulmans lui vendent. Ils sont opprimés… Ils sont tous victimes de l’Occident… Je consacrerai un épisode entier à ce problème psychologique. La gauche européenne a créé une hiérarchie des victimes. Les meilleures victimes sont les victimes de l’Occident, d’Israël, de l’impérialisme et du capitalisme, mais un musulman qui tue sa femme est une « pauvre petite chose »… C’est l’Occident qui l’a poussé à cela…

Quand un terroriste dit dans son message qu’il tue des infidèles parce que le Prophète et le Coran le lui ont ordonné, et qu’il doit purifier la terre de l’abomination et de la corruption, et qu’il cite même des versets coraniques pour appuyer son point de vue, la gauche lui dit : « Non, tu ne l’as pas fait à cause de ta religion. Tu es marginalisé. Tu es une victime de l’Occident. Tu es une victime du racisme. Tu es une victime du colonialisme. Tu as probablement postulé pour un emploi et tu as été rejeté par l’Occident. Tu as certainement essayé de faire partie de la société, mais tu as été rejeté. » [Le terroriste lui-même] cite le prophète Mohammed et le Coran comme raison, et dans son dernier témoignage, il écrit qu’il l’a fait à cause de sa religion, parce qu’il veut rompre le pain avec le prophète Mohammed au Paradis… Mais en vain. La gauche le considère comme une victime. Pour la gauche, tout musulman ou Africain est une victime de l’Occident. C’est du pur racisme. Cela signifie qu’ils ne voient pas les musulmans ni les Africains comme des individus responsables de leur propre vie. Non, la gauche cherche quelqu’un à défendre. Elle aime jouer le rôle de l’avocat. Elle a une sorte de « complexe maternel » et cherche à protéger quelqu’un, même si c’est de la gauche elle-même.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV