Diario Judío México - Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Mahmoud Habbache, conseiller du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a accusé le Hamas de « vendre des illusions » et de « faire commerce de la souffrance du peuple et même de leur sang ». « [Ils disent :] Ô Palestiniens, mourez, pour que je puisse passer à la télévision et dans d’autres médias et faire des déclarations enflammées », a-t-il affirmé. Le sermon du vendredi a été diffusé sur la chaîne télévisée officielle de l’AP le 6 avril 2018, dans le contexte des affrontements de la « Marche du retour » de Gaza. Extraits : 

Mahmoud Habbache : Regardez autour de vous et voyez quelle répression nous subissons, nous peuple palestinien. Il n’y a pas de plus grande répression. Toutes les forces du mal et des ténèbres se sont unies contre nous. Néanmoins, le peuple palestinien, qui ne renonce pas à ses droits, est capable de survivre, si Allah le veut. Permettez-moi de vous le dire, chers frères, tôt ou tard, les Palestiniens seront victorieux. Peut-être n’ont-ils pas les mêmes armes que leur ennemi. Peut-être n’ont-ils pas autant d’argent que d’autres. Pourtant, ils seront victorieux. Savez-vous pourquoi ? Parce qu’ils ne renoncent pas à leurs droits. […]

Vous avez vu ce qui s’est passé hier soir. Hier, le peuple palestinien opprimé, subissant l’occupation, a exercé la forme la plus sublime de démocratie et de liberté interne, en organisant des élections pour les syndicats des avocats, ingénieurs, étudiants, médecins et journalistes. Encore plus merveilleux le fait que, malgré tous les efforts déployés par le Hamas pour déformer la réalité et briser les liens [nationaux], le peuple palestinien et ses élites soutiennent clairement les décisions nationales indépendantes.

Ils soutiennent l’OLP et la position nationale, et ne prêtent aucune attention à ceux qui se vantent de victoires « sentimentales ». Par Allah, en entendant leurs slogans, on pourrait penser qu’ils sont déjà dans la mosquée Al-Aqsa, qu’ils l’ont libérée. Mais ensuite, on se rend compte qu’ils vendent des illusions, qu’ils font commerce de la souffrance des gens et même de leur sang. Ils marchandent le sang et les victimes. [Ils disent :] « Ô Palestiniens, mourez, pour que je puisse passer à la télévision et dans d’autres médias et faire des déclarations enflammées. » C’est cela, votre héroïsme ? Il ne trompe plus personne.