Diario Judío México -

Mustafa Bali, porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS), a déclaré le 20 décembre 2018 que la décision du retrait américain de Syrie avait été un choc pour les FDS et les troupes américaines sur le terrain. Il a déclaré que ce retrait laisserait un vide qui permettrait à l’Etat islamique et à d’autres organisations terroristes de se regrouper. Il a également exprimé la crainte que la Turquie ne profite de la situation pour massacrer la population kurde du nord de la Syrie, provoquant ainsi des changements démographiques. Bali a ajouté que la décision des Etats-Unis n’était pas conforme aux engagements américains. Ses propos ont été diffusés sur Russia Today TV en arabe. Extraits :

Mustafa Bali : À notre avis, la décision américaine de se retirer de Syrie est choquante, et elle nous a surpris, nous et même les forces américaines sur le terrain. La guerre contre le terrorisme n’est pas encore finie. Ce retrait va créer un grand vide, qui sera exploité par les forces terroristes, et en premier lieu par l’Etat islamique. Ils vont essayer d’utiliser ce vide pour se regrouper et lancer des contre-attaques. C’est une décision fort regrettable, qui n’est pas conforme aux engagements américains, ni même aux engagements de la coalition internationale.

Cette décision menera certainement, d’une manière ou d’une autre, à une escalade des menaces turques persistantes contre le nord de la Syrie en général, et contre les Kurdes en particulier. Il y a un danger que des massacres soient perpétrés et qu’il y ait une attaque turque visant à provoquer un changement démographique, comme cela s’est produit à Afrin, où 400 000 Kurdes ont été chassés et remplacés par des familles turkmènes et par des familles de terroristes étrangers. Il y a un danger que la Turquie reproduise [le même scénario] au nord de la Syrie et qu’elle commette de véritables massacres contre les Kurdes. Nous pensons que les menaces turques sont réelles et graves et que le monde, dirigé par les Nations unies, doit respecter ses engagements à cet égard.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV