Diario Judío México -

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré dans un discours prononcé le 10 avril 2019 sur la chaîne Al-Manar (Liban) qu’il était « normal » que les gens offrent leur terre, leur or, leur maison et leur argent à la résistance. Il a donné l’exemple d’un homme qui a proposé de vendre sa maison et celle de son fils, afin de donner l’argent au Hezbollah. Nasrallah a déclaré que cela était monnaie courante pendant la seconde guerre du Liban. Il a toutefois indiqué avoir été surpris lorsqu’un homme l’a récemment contacté, lui disant qu’il n’avait ni propriété ni argent, mais que, dès que la résistance ferait face à une crise financière, il serait prêt à vendre son rein, et ceux de son fils et de sa femme, pour faire don de l’argent récolté à la résistance. Extraits : 

Hassan Nasrallah : L’un de nos frères m’a appelé et m’a dit : » Je suis propriétaire d’une maison. » Il a beaucoup d’entreprises et Dieu lui a accordé la réussite. « Mon fils est aussi propriétaire d’une maison », a-t-il déclaré, ajoutant : « Sayyed [Nasrallah], dès que vous sentez que vous avez besoin d’argent pour résister, faites-moi signe et je vendrai ces maisons et vous donnerai l’argent. Nous sacrifierons nos maisons pour que la résistance puisse continuer. » C’est une réaction normale et attendue. C’est ce que les gens ont fait lors de la guerre de juillet 2006. Mais il y a certaines choses que je suis moi-même incapable d’anticiper. Je peux imaginer des gens qui nous offrent leur or, ou qui proposent de vendre leurs maisons et leurs terres et de nous donner leur argent. C’est possible. Mais j’ai été surpris quand une personne – et je préfère ne pas mentionner son nom – m’a écrit en disant : « Je n’ai pas de maison. Je n’ai pas de propriété. Mes moyens financiers sont limités. Mais dès que je sentirai que la résistance affronte une véritable crise financière, je suis prêt à vendre mon rein et à ce que mon fils et ma femme vendent chacun le leur et donnent l’argent à la résistance afin qu’elle puisse continuer. »

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV