Diario Judío México - Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Nasser Baaom, ministre yéménite de la Santé, a déclaré, dans une interview diffusée sur Yemen TV le 28 septembre 2019, que le seul objectif du gouvernement yéménite était d’éliminer le « projet » iranien de propagation en Syrie, en Irak, au Liban et au Yémen. Il a averti que le « croissant chiite » deviendrait « pleine lune » si rien n’était fait.

Selon lui, l’interruption récente des combats dans certains gouvernorats yéménites est source de « crises » et d’embarras pour le gouvernement yéménite, car elle a pose la question de l’identité des décisionnaires : qui décide de poursuivre ou non, les combats ? Extraits :

Nasser Baaom : Nous n’avons qu’un seul objectif : celui d’éradiquer le projet perse-iranien de propagation dans la région. J’aimerais souligner que si nous ne nous réveillons pas bientôt, le croissant chiite deviendra pleine lune. Il deviendra bientôt pleine lune. La péninsule Arabique sera entourée [de chiites], depuis la Syrie et le Liban, en passant par l’Irak, jusqu’au Yémen. Si nous ne nous réveillons pas bientôt et si nous ne prenons pas pleinement conscience de la situation, ce croissant de lune deviendra pleine lune. Nos frères saoudiens dirigent la coalition et ils sont capables de remettre les autres sur la bonne voie. […]

L’arrêt [des combats] sur divers fronts dans plusieurs gouvernorats nous a causé de nombreuses crises.

Journaliste : Exact.

Nasser Baaom : Nous, au sein du gouvernement, sommes montrés du doigt. [Les gens disent :] « Pourquoi les combats sur ces fronts militaires ne se poursuivent-ils pas ? » La capitale, Sanaa, est à portée de tir. Nous sommes sur le point de prendre le contrôle du district d’Al-Sawadiyah à Al-Bayda. Nous sommes très près d’entrer dans Al-Hudaydah – nous sommes sur la 50ème rue. Si la décision ne nous appartient pas, ni à nous ni à la coalition, appartient-elle aux superpuissances ? Ou à qui d’autre ? De nombreuses questions se posent. C’est une grande source d’embarras. Nous n’avons pas de réponses.