Diario Judío México -

Ali Ben Rashid Al-Muhannadi, présentateur qatari, a déclaré lors d’émissions diffusées les 13 mai et 3 juin 2019 sur la chaîne Qatar Today, que certaines femmes étaient plus occupées par des activités extérieures que par l’éducation de leurs enfants, les soins prodigués au mari et au foyer, pour lesquels, selon lui, « les femmes ont été créées ». Les femmes devraient donc réduire les sorties « injustifiées ». En outre, chaque fois qu’une femme quitte la maison, elle doit d’abord obtenir la permission de son mari, sous peine de commettre un péché, a-t-il précisé. Al-Muhannadi a assuré que l’obéissance d’une femme à son mari est un passeport pour le Paradis. Extraits :

Le 3 juin 2019

Ali Ben Rashid Al-Muhannadi : Certaines femmes négligent leur famille. Elles négligent leurs maris, leurs fils et leurs filles. Elles s’occupent davantage d’affaires extérieures à leur foyer que des choses les plus importantes pour lesquelles les femmes ont été créées : la famille, l’éducation des enfants, les soins prodigués au mari et au foyer, qui sont le fondement de la société. […]

Prenez donc soin de votre mari, de vos fils et de vos filles, et de votre maison. Réduisez le nombre de fois où vous quittez la maison sans justification. En fait, même lorsqu’une sortie est justifiée, vous devez d’abord obtenir la permission de votre mari, et à plus forte raison lorsqu’elle n’est pas justifiée. […]

Le 13 mai 2019

L’obéissance au mari – qui passe en second après l’obéissance à Allah – est l’une des raisons de l’accès d'[une femme] au Paradis. Avant de sortir de la maison, une femme doit obtenir la permission de son mari. Elle doit lui dire : « Je vais chez mon père, je vais chez ma mère, mes sœurs, mes amies… » Toutes ces choses requièrent une autorisation. Si le mari est prêt à la lui accorder, tout va bien. Mais si ce n’est pas le cas…. Eh bien, il doit lui donner son accord pour que la femme ne commette pas de péché.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV


SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.