Diario Judío México -

Lors d’une conférence tenue à Gaza à l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, une jeune Palestinienne a récité un poème qualifiant les juifs de « singes sauvages, de misérables porcs et de créatures malfaisantes vouées à l’humiliation ». Ils ressemblent à des troupeaux de bêtes stupides et Jérusalem « crache [leur] saleté » car c’est une vierge pure. Elle a également déclaré : « Je ne crains pas le fusil… Tant que j’ai mon bras et mes pierres… Je ne vendrai pas la cause palestinienne. »

La conférence s’est tenue le 29 novembre 2018 et a été diffusée sur la chaîne Al-Jazira (Qatar). L’Assemblée générale des Nations unies a déclaré le 29 novembre « Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien ». Extraits :

Jeune fille palestinienne : Je ne crains pas le fusil. Vos multitudes constituent une illusion, des troupeaux de stupides [bovins]. Jérusalem est ma terre, Jérusalem est mon honneur. Jérusalem, ce sont mes jours et mes tendres rêves. Ô vous [juifs] qui avez tué les pieux prophètes d’Allah, ô vous qui avez été élevés dans les effusions de sang , vous êtes voués à la misère et à l’humiliation. Ô fils de Sion, les plus malfaisantes des créatures, ô vous, singes sauvages, misérables porcs, Jérusalem n’est pas votre demeure, Jérusalem vous rejette. Jérusalem crache votre saleté. Car Jérusalem, peuple immonde, est une vierge pure. Jérusalem, peuple sale, est pure et propre. Je ne crains pas le fusil. Tant que j’ai mon cœur, mon Coran et ma ville, tant que j’ai mon bras et mes pierres, et tant que je suis libre, je ne vends pas la cause palestinienne.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV