Dans un discours diffusé le 14 juillet 2019 sur la chaîne iranienne IRINN, le président iranien Hassan Rouhani a déclaré que le JCPOA avait bénéficié à l’Iran, car il lui avait permis d’enrichir légalement de l’uranium. Il a affirmé que le Conseil de sécurité de l’ONU avait déclaré qu’il fallait soutenir le droit de l’Iran à enrichir de l’uranium. Selon lui, il s’agit d’un accomplissement juridique et politique important puisque le Conseil de sécurité n’a émis de telle déclaration pour aucun autre pays que l’Iran. Rouhani a ajouté que le JCPOA avantageait l’Iran sur le plan économique et qu’il lui avait permis de lancer 14 phases sur le champ gazier South Pars. Extraits : 

Hassan Rouhani : Les Américains se sont retirés du JCPOA il y a 14 mois. Certains… En Iran, ils étaient rares, mais ailleurs, certains ont dit que l’accord nucléaire profitait au bout du compte aux États-Unis et non à nous. Si tel était le cas, pourquoi l’Amérique s’en est-elle retirée ? Pourquoi l’Amérique a-t-elle violé l’accord ? Pourquoi l’Amérique a-t-elle affirmé que ce fut là le pire accord de son histoire ? Pourquoi les hauts responsables américains ont-ils affirmé que l’Iran avait tout obtenu avec cet accord ?

Ce que nous voulions, c’était légaliser l’enrichissement de l’uranium. Nous enrichissions déjà de l’uranium, mais la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU nous le refusait sous des prétextes mensongers et erronés, évidemment. Ils affirmaient que l’Iran ayant commis une violation, il avait perdu son droit à enrichir de l’uranium.

Avec ces négociations, nous avons légalisé notre enrichissement. Non seulement nous l’avons légalisé, mais… Il y a un autre point sur lequel j’aimerais attirer votre attention. Chaque pays a le droit d’enrichir de l’uranium dans un certain cadre : le TNP, des garde-fous [nucléaires] ou autres… Mais le CSNU n’a dit d’aucun autre pays au monde qu’il a le droit d’enrichir de l’uranium et que le monde doit le soutenir. Il l’a fait pour l’Iran – et pour aucun autre pays.

En 2015, le CSNU a adopté à l’unanimité la résolution 2231 – les États-Unis ont également voté pour – qui stipule que l’Iran a le droit d’enrichir de l’uranium. Il s’agit d’un succès juridique et politique très important pour nous. Plus tard, de bonnes opportunités se sont présentées à nous sur le plan économique. C’était important. Vous pouvez constater que dans le champ gazier South Pars, nous avons réussi à lancer 14 phases en même temps. […]

Le JCPOA nous a permis de lancer les phases à South Pars.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV