Pour marquer la Journée Al-Qods (Jérusalem), qui tombait le 8 juin 2018, le commandant adjoint du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) Hossein Salami a participé à une marche dans la ville de Mashhad, et a prononcé un discours, dans le cadre d’un sermon du vendredi. Dans ce discours, il a expliqué les raisons justifiant la destruction de l’Etat d’Israël dans la doctrine révolutionnaire islamique et dans la vision de l’ayatollah Ruhollah Khomeini, fondateur de la Révolution islamique, et de son successeur le Guide suprême iranien Ali Khamenei.

Il a également souligné le problème que pose pour l’Iran l’existence d’Israël, et comment il convient de le résoudre – principalement par des moyens militaires, en recourant au Hezbollah, création du régime iranien, qu’il a qualifié de « puissance immense », disposant d’un arsenal de plus de 100 000 missiles visant Israël. Salami a également évoqué « l’armée islamique en Syrie », destinée à opérer depuis le plateau du Golan contre Israël et attendant les ordres « pour éradiquer le régime du mal ». Les Palestiniens, a-t-il ajouté, sont à présent armés de missiles contre Israël, et toutes ces forces agissent dans l’esprit du djihad établi et dirigé par le régime de la Révolution islamique contre Israël, les Américains et leurs alliés.

Utilisant un langage menaçant contre l’Occident, Salami a observé que l’Iran contrôle les voies maritimes pour y importer de l’énergie, ainsi que les sources de cette énergie, ajoutant que la prospérité économique dont bénéficie l’Occident repose sur la sécurité du commerce maritime autorisée par l’Iran. Aussi, a-t-il affirmé, les pays européens ne doivent pas inciter l’Iran à négocier pour qu’il limite sa puissance balistique et son expansion au Moyen-Orient, car celui-ci s’y oppose catégoriquement. Extraits :[1] 

« Les problèmes du monde musulman découlent de l’existence d’un faux régime, contrefait, dénué de racines historiques et privé d’identité, nommé Israël »

Soixante-dix ans se sont écoulés depuis que la politique de l’Angleterre et de l’Amérique a planté dans le monde musulman un arbre maudit et criminel [Israël]. Depuis 70 ans, cette lame empoisonnée est plantée dans le corps de la oumma musulmane, et tous les problèmes du monde islamique proviennent de l’existence de ce régime mensonger, contrefait, dénué de racines historiques et d’identité, nommé Israël.

Israël a privé la nation palestinienne de patrie et l’a condamnée à errer ci et là, et ceux qui restent sur ses terres sont arrêtés, emprisonnés et soumis à de graves agressions, et leurs enfants sont enterrés nuit et jour sous les ruines. Le droit des enfants de voir leur père et leur mère leur est retiré de manière définitive. Ce crime historique est perpétré sous les yeux du monde entier. C’est le signe le plus manifeste des crimes de l’Amérique, d’Israël et de l’Angleterre au cours de l’histoire humaine.

En sus de la menace pour l’existence de la Palestine, le régime sioniste constitue également une menace pour le monde islamique dans son ensemble. C’est la philosophie de la création de ce régime : l’Amérique, à des milliers de kilomètres, et derrière des océans, a transféré son territoire géographique, politique et sécuritaire vers une terre islamique, afin de créer un pont politique et militaire et de [lui] établir un entrepôt de munitions. [Israël] rapproche la portée des missiles de l’Amérique contre le monde islamique de 12 000 kilomètres, et devient un outil pour imposer la politique américaine contre le monde islamique…

« La révolution islamique a créé une puissance immense nommée Hezbollah… Aujourd’hui, elle dispose d’une force considérable sur le terrain, capable à elle seule de briser le régime sioniste »

En 1948, 1956, 1973, et 1982, l’Amérique a soutenu ce régime contre les Arabes, qui n’ont pas réussi à triompher, et le désespoir s’est emparé du monde arabe, jusqu’à ce que la lueur de la fierté apparaisse dans le monde et que l’imam [Khomeini] transforme le cœur de l’Iran grâce à la grande Révolution [islamique], et qu’il [installe] une nouvelle puissance contre le Satan de l’arrogance [à savoir les Etats-Unis], contre les partisans du régime sioniste et contre ce régime lui-même.

L’imam [Khomeini] a répandu la logique de l’éradication d’Israël [du monde], comme un nouveau concept dans le discours politique international. De fait, la Palestine s’est dotée d’une nouvelle âme et a pris vie. Depuis lors, le régime sioniste est craintif, délirant et inquiet. Après [Khomeini], le Guide Khamenei a uni le monde islamique, soutenu les groupes djihadistes et semé la peur sur les terres occupées. Depuis lors, les sionistes n’ont réussi à vaincre les musulmans dans aucune guerre.

L’Iran n’a pas permis au régime sioniste de se propager politiquement dans le monde islamique, et s’est opposé aux dangers de ce régime. Ainsi, l’Amérique a subi une grande défaite dans ses projets pour le Moyen-Orient. La révolution islamique a créé une force puissante nommée Hezbollah, qui aujourd’hui, comme le régime sioniste le reconnaît lui-même, dispose de plus de 100 000 missiles prêts à être lancés. Le Hezbollah dispose aujourd’hui d’une puissance extraordinaire qui peut, à elle seule, briser le régime sioniste. Le régime sioniste n’a pas de profondeur stratégique de défense, et à certains endroits, la largeur de ce régime est d’à peine 34 km, et pour le détruire, il suffira d’une seule « opération de Jérusalem » [2].

Aujourd’hui, une armée musulmane islamique s’est constituée en Syrie, et les voix des musulmans sont entendues près du Golan… Ils attendent les ordres, pour que la coutume d’Allah vis-à-vis de l’éradication du régime satanique [Israël] soit appliquée et que la vie de ce régime s’éteigne à jamais. L’existence du régime sioniste n’a jamais été en danger comme c’est le cas actuellement.

Autrefois, les Palestiniens combattaient avec des pierres et des frondes, mais aujourd’hui ils sont armés de missiles. Chaque site de ce régime est aujourd’hui sous le feu des lance-missiles. Plus nous voyons loin et en profondeur, plus nous constatons qu’il existe un régime puissant dans le monde, sur le plan politique et militaire, qui brandit le drapeau de la lutte contre le mal. Ce régime est l’Iran.

Lire le rapport dans son intégralité en anglais