Diario Judío México - Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Sayyaf Sharif Daoud, combattant de l’Etat islamique palestinien de nationalité israélienne, a déclaré dans une interview diffusée sur la BBC en arabe (Royaume-Uni) le 16 juillet 2019, qu’il avait rejoint l’Etat islamique plutôt que des mouvements palestiniens car son père lui avait recommandé de ne pas rejoindre le ou le Fatah. Il a aussi dit que son expérience de la Seconde Intifada et sa vie en Cisjordanie et en Israël lui avaient permis de comprendre qu’Israël « n’a pas fait 1 % de ce que Bachar El-Assad a fait ».

Il a expliqué qu’en dépit des combats, Israël n’avait jamais violé de femmes ni tué avec la barbarie du régime d’Assad. Il a émis l’espoir qu’Israël le ré-accepte afin qu’il retourne à une vie normale. Daoud a ajouté qu’Israël était une démocratie dans laquelle il n’avait pas témoigné d’injustices et où Arabes et Juifs cohabitaient et étaient traités de façon égale. Extraits :

Feras Kilani, correspondant de la BBC : Pour être honnête, il y a une chose que je ne comprends pas, et que de nombreux téléspectateurs arabes ne comprennent probablement pas non plus. Au bout du compte, vous êtes un Arabe israélien. Vous êtes aussi musulman, nous ne parlons pas de…

Sayyaf Sharif Daoud : Exact.

Feras Kilani : Si vous dites aux téléspectateurs arabes qu’un individu venant d’Israël a rejoint l’Etat islamique, la première chose qu’ils se diront est : « Qu’il aille défendre son propre pays [la Palestine]. » Comment avez-vous rationnalisé [votre attitude] ?

Sayyaf Sharif Daoud : Par Allah, la réponse va vous surprendre. J’ai traversé la Seconde Intifada. J’ai vu la guerre. J’ai vécu en Cisjordanie et en Israël. Israël n’a pas fait 1 % de ce que Bachar El-Assad a fait. Il y avait des combats et tout, mais Israël n’a pas violé de femmes ni ne les a déshabillées à la télévision, n’a pas tué avec une telle barbarie… Certes, il y a eu des combats…

Feras Kilani : Ne vous sentez-vous pas aussi Palestinien, et non Israélien ?

Sayyaf Sharif Daoud : Qu’entendez-vous par « Palestinien » ? Je suis un citoyen israélien, mais je suis Palestinien…

Feras Kilani : Votre ferveur religieuse ne vous a-t-elle pas poussé à rejoindre le  ?

Sayyaf Sharif Daoud : Non. Pour être honnête, mon père m’a mis en garde contre le et le Fatah. […]

Feras Kilani : Lorsque vous êtes seul avec vos pensées la nuit, comment voyez-vous votre avenir ?

Sayyaf Sharif Daoud : Par Allah, je me suis causé du tort à moi-même. J’espère que l’Etat me reprendra et que je pourrai retourner…

Feras Kilani : En Israël ?

Sayyaf Sharif Daoud : Une personne peut reconsidérer les choses et revenir à une vie normale.

Feras Kilani : Pensez-vous vraiment qu’Israël vous acceptera de nouveau si vous revenez ?

Sayyaf Sharif Daoud : Ecoutez, Israël est un pays démocratique. Je n’ai pas vu d’injustice là-bas. Nous, Arabes, cohabitons en Israël avec les Juifs. Il n’y a pas d’injustice. Nous sommes traités exactement comme les Juifs.