Diario Judío México - Dans un article paru le 30 juillet 2019 dans Al-Sabil, organe de presse des Frères musulmans en Jordanie, Kathem Ayesh a publié un éditorial intitulé « Lettre ouverte aux dirigeants occidentaux », dans lequel il leur impute les problèmes du monde arabe et musulman. Ayesh est un ancien président du Syndicat des enseignants de l’UNRWA. Lorsqu’il était étudiant à l’université de Jordanie, il avait pour professeur Abdallah Azzam, l’un des membres fondateurs d’Al-Qaïda.[1]

Dans sa lettre, Ayesh accuse les dirigeants occidentaux d’avoir délibérément imposé des régimes oppresseurs et corrompus aux pays arabes et musulmans, afin de les maintenir faibles, arriérés et dépendants envers l’Occident, servant ainsi les intérêts occidentaux. Il ajoute que l’Occident ne voulant pas que les musulmans reviennent à leurs racines religieuses, qui sont la source de leur puissance et de leur domination culturelle passée, il mène une « guerre malveillante » contre l’islam et ses valeurs, sous couvert de combattre le terrorisme. Selon lui, l’Occident s’emploie aussi déformer l’islam en amenant dans les pays musulmans des prédicateurs qui répandent l’extrémisme et le terrorisme, afin de démontrer au monde que l’islam est une source de danger. Même Israël, ajoute-t-il, a été implanté dans la région par l’Occident, pour lui servir de policier qui veille à ses intérêts. Ayesh conclut son article par une série de versets du Coran, affirmant que tous les efforts pour nuire à l’islam échoueront, car Allah se tiendra aux côtés des musulmans. Extraits :[2]   

Lettre ouverte aux dirigeants occidentaux :

Ceci est le message d’un citoyen arabe musulman qui suit les événements et les examine de près, et qui exprime les sentiments et les opinions de la majorité absolue des gens comme lui, qui sont très nombreux. [Nous sommes] la majorité silencieuse qui est délibérément exclue dans notre monde dit arabe et musulman, que vous [les dirigeants occidentaux] utilisez comme arène pour réaliser toutes sortes d’expériences interdites, et où vous laissez faire toutes sortes d’abomination et violez toutes les normes humaines de justice, de décence et d’objectivité, tout en méprisant les droits de l’homme sans ciller.

Nous savons très bien que la démocratie que vous prétendez soutenir n’est destinée qu’à vous-mêmes et à vos peuples, et non à nous, parce que, selon votre conception, nous sommes des peuples arriérés, barbares et dépendants qui ne méritent pas cet énorme privilège. C’est pourquoi vous nous avez imposé des gouvernements défaillants et des « Etats profonds », plongés dans la corruption, l’oppression et l’injustice, afin de prouver à vos peuples que nous ne méritons vraiment pas de vivre dans la dignité ou de bénéficier de droits, car nous acceptons tout ce retard qui afflige nos pays sans lever le petit doigt. Même si nous décidons d’agir pour changer la situation, vous vous opposez à nous et soutenez la tumeur maléfique que vous avez implantée en notre sein [à savoir, les régimes arabes], proférant de méchantes accusations contre nous et nous plongeant dans le chaos et les bains de sang, afin de convaincre les crédules que nous ne méritons ni changement ni liberté…

Nous savons très bien que vous avez peur que nous revenions à nos racines et à nos fondements [religieux] qui étaient la source de notre force, de notre puissance et de notre domination culturelle dans le monde pendant longtemps. C’est pourquoi votre attaque sauvage contre l’islam, ses valeurs et ses prédicateurs sous le slogan de la guerre contre le terrorisme est [si] perfide, criminelle et sans retenue. Dans votre guerre sauvage, vous avez permis toutes les choses interdites et toutes les effusions de sang, avez introduit dans nos pays des prédicateurs qui ont [répandent] l’extrémisme et le terrorisme, et les avez laissés [y] semer la corruption, le meurtre et la destruction au nom de l’islam. [Ceci] pour prouver aux idiots et aux ignorants que l’islam est la source véritable du danger et qu’il faut donc le combattre avant qu’il ne se renforce…

Ô maîtres du soi-disant monde civilisé, nous savons que vous menez vos guerres contre nous afin de servir vos propres intérêts et d’assurer l’approvisionnement en pétrole, jusqu’à ce qu’il s’épuise, tout en nous empêchant d’utiliser nos ressources au bénéfice de notre [propre] nation [musulmane], de nos peuples et de notre patrie. Nous savons que vous n’autorisez pas la découverte de ressources supplémentaires, au-delà de la quantité qui préserve vos intérêts et nous maintient dans l’arriération, pauvres et affamés. C’est pourquoi nous continuons de courir après vos prêts, vos subventions et votre aide, qui sont calculés avec soin pour nous maintenir en vie, mais rien de plus…

Nous savons que vous avez implanté l’entité sioniste [en notre sein] par malice et en perpétrant l’injustice, afin qu’elle serve de policier pour protéger vos intérêts et nous maintenir faibles et dépendants de vous. Et [comme si tout cela] ne suffisait pas, vous tentez [également] de déformer notre religion et de semer la division parmi nous aux moyens d’agents musulmans qui parlent un jargon scientifique…

Ô dirigeants de l’Occident, nous avons un livre qui dit la vérité, que nous lisons jour et nuit [le Coran], et qui nous dit : « Ils ont certes comploté. Or leur complot est (inscrit) auprès d’Allah même si leur complot était assez puissant pour faire disparaître les montagnes… » [14:46] ; « Ils ne cesseront de vous combattre jusqu’à, s’ils peuvent, vous détourner de votre religion » [2:217] ; « Ni les juifs, ni les chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu’à ce que tu suives leur religion. » [2:120] ; « Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. » [5:51]. Il nous dit aussi : « Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d’Allah, alors qu’Allah parachèvera Sa lumière en dépit de l’aversion des mécréants. C’est Lui qui a envoyé Son messager avec la guidée et la Religion de Vérité, pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l’aversion des associateurs. » [61:8-9]. Ô dirigeants occidentaux… [Allah] soutient certainement ses partisans, aussi longtemps qu’ils Le soutiennent. « Les injustes verront bientôt le revirement qu’ils [éprouveront] [26:227]. »

Lire le rapport en anglais

Notes :

[1] Facebook.com/kathemayesh/about, 3 octobre 2008 ; Aljazeera.net, 20 février 2003.

[2] Al-Sabil (Jordanie), 30 juillet 2019.