Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

On connaît ma signature dans l'hebdomadaire « Actualité Juive » pour lequel je dirige les pages culturelles et régionales depuis plusieurs années. Mais on sait moins que je suis historienne de formation et détentrice d'un doctorat d'Histoire moderne et contemporaine de la Section des sciences religieuses de l'EPHE (École pratique des hautes études) en Sorbonne. Dans ce cadre, j'ai eu l'occasion d'étudier de près les penseurs qui ont fait du Colloque des intellectuels juifs de langue française un rendez-vous déterminant du renouveau de la pensée juive après la Shoah.

Comment cet ouvrage s'est-il constitué et qu'est-ce qui a initié sa Rédaction ?

Inspiré de ma thèse de Doctorat, il me semblait intéressant de me pencher sur un groupe juif particulier, les intellectuels. Depuis la création du terme à l'époque de l'Affaire Dreyfus, les combats et la figure même de l'intellectuel ont sans cesse évolué. Aujourd'hui, le mot est d'ailleurs presque devenu péjoratif. Retracer une histoire des intellectuels juifs de 1945 à aujourd'hui m'a d'abord permis d'en apporter une définition et de m'interroger sur sa survivance.

Pouvez-vous en décrire les éléments essentiels ?

Être intellectuel et juif a toujours impliqué de faire cohabiter au sein d'un même individu deux éléments essentiels: être un excellent connaisseur des Textes de la Tradition juive et en même temps être un expert dans les citations de la pensée dite universaliste. Pendant la seconde moitié du XXe siècle, des intellectuels juifs ont anticipé et participé aux grands débats du moment en réussissant à démontrer que le judaïsme pouvait être le point de départ d'une réflexion sociétale universelle. Progressivement, l'impact de ces penseurs juifs a décliné. Aujourd'hui que reste t'il de ce mouvement de pensée inédit en France ? Alors que le modèle de l'intellectuel tel que définit précédemment se fait de plus en rare - qu'ils se comptent sur les dix doigts des mains -, un nouveau souffle est à réinventer. L'ensemble de cette réflexion et le débat que cela occasionne est donc à découvrir dans mon ouvrage intitulé « Les intellectuels juifs de 1945 à nos jours », paru aux éditions Le Bord de l'eau, dans la collection "Clair et net" dirigée par Antoine Spire. Il est disponible dans les principaux sites de vente de livres sur le net et dans les librairies.

Sandrine Szwarc, « Les intellectuels juifs de 1945 à nos jours», Le Bord de l'eau,coll.« Clair & Net » dirigé par Antoine Spire, 260 pages, 20 €.

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.
Artículo anteriorGlobovisión podría sufrir sanciones por "incitar al odio y fomentar zozobra en la ciudadania"
Artículo siguienteBook about Kurdish Jews and the Aramaic Language
Noticias, Reportajes, Cobertura de Eventos por nuestro staff editorial, así como artículos recibidos por la redacción para ser republicados en este medio.