Diario Judío México - Un clip de MEMRI TV mis en ligne le 10 décembre 2018 sur le compte YouTube de MEMRI TV, exposant les propos du commentateur politique jordanien Sufyan Tal, lequel qualifie l’Holocauste de “plus grand mensonge de l’histoire moderne”, a été censuré par YouTube car il s’agit d’un “discours de haine”. YouTube a désactivé les fonctions – publicités, commentaires, likes et vidéos suggérées – pour ce clip, et l’a précédé de l’avertissement suivant : “Le contenu qui suit a été identifié par la communauté YouTube comme inapproprié ou insultant pour certains publics”.

Ce clip de MEMRI TV fait partie du Projet Archives Tom Lantos sur l’antisémitisme et le négationnisme, qui rassemble des traductions exposant l’antisémitisme dans le monde arabe et musulman et qui présente les efforts déployés pour combattre cet antisémitisme, efforts aussi bien politiques que stratégiques ou législatifs. En restreignant la diffusion du clip, YouTube empêche la dénonciation de l’antisémitisme et freine le combat contre celui-ci.

Ce clip de MEMRI TV montre Sufyan Tal déclarant, le 11 novembre 2018 sur la chaîne libanaise Al-Quds TV, que “de nombreux scientifiques dans le monde ont prouvé que l’Holocauste est le plus grand mensonge de l’histoire moderne” et que “selon les statistiques des juifs eux-mêmes”, six millions de juifs n’ont pas pu être tués par les nazis, “sauf si chaque femme juive avait donné naissance trois fois par an, comme le relèvent certaines études, pour atteindre ce chiffre ».

Extraits du clip de MEMRI TV censuré par YouTube

Sufyan Tal : Prenez, par exemple, l’histoire de l’Holocauste. Maintenant que de nombreux scientifiques dans le monde ont prouvé que l’Holocauste était le plus grand mensonge de l’histoire moderne…

D’après ce mensonge, six millions de juifs auraient été tués dans des chambres à gaz. Des chercheurs ont prouvé que ce mensonge était illogique et absurde, car selon les statistiques des juifs eux-mêmes, avant, après et durant l’Holocauste… Si nous décidions d’accepter ces statistiques, chaque femme juive aurait dû enfanter trois fois par an, selon certaines études. Néanmoins, les sionistes ont gagné l’hégémonie dans les médias en Europe – en Allemagne, en France, en Angleterre – et ont promulgué des lois punissant quiconque met en doute ou nie l’Holocauste, même s’il s’agit d’[Arnold] Toynbee ou d’un autre historien de son envergure.

La mission du projet Lantos de MEMRI : exposer l’antisémitisme et éduquer

Le Projet Lantos sur l’antisémitisme analyse les thèmes antisémites diffusés dans les informations, éditoriaux et autres sources médiatiques en arabe, farsi, ourdou-pashtou, et turc. Les Archives Lantos sur l’antisémitisme et la négation de l’Holocauste représentent les archives les plus complètes au monde de contenus antisémites traduits de sources moyen-orientales depuis dix ans.

L’objectif de MEMRI est de porter la question de l’antisémitisme à l’attention des médias, de présenter des preuves afin que des contre-mesures légales puissent être prises, et d’informer les décisionnaires politiques afin que des actions puissent être menées. Ces archives sont aussi utiles à la recherche universitaire sur l’antisémitisme.

Le Projet Lantos diffuse tous ses contenus – rapports, analyses et vidéos – sur son blog et toutes ses vidéos par le biais de la page Lantos de MEMRI. La page YouTube du Projet Lantos inclut des vidéos d’événements organisés au Capitole, pour commémorer annuellement la création des Archives Lantos sur l’antisémitisme et la négation de la Shoah.

Aucune autre organisation n’accomplit ce travail essentiel ; toutes les grandes organisations qui se focalisent sur l’antisémitisme dépendent des recherches de ce Projet.

Les efforts de recherche et de traduction de MEMRI pour exposer l’antisémitisme dans le monde arabo-musulman sont une ressource cruciale pour les décisionnaires politiques, les organisations médiatiques et l’opinion en général. MEMRI sollicite votre aide pour continuer ce travail essentiel, par le biais de vos donations (déductibles des impôts aux Etats-Unis).

Au sujet de MEMRI :

Explorant le Moyen-Orient et l’Asie du sud à travers leurs médias, MEMRI comble le fossé linguistique entre l’Occident, le Moyen-Orient et l’Asie du sud en offrant des traductions de l’arabe, du farsi, de l’ourdou, du pashto, dari, et turc, ainsi que des analyses exclusives des nouvelles tendances politiques, idéologiques, intellectuelles, sociales, culturelles et religieuses qui se dessinent dans la région.

MEMRI est une organisation indépendante, non partisane, à but non lucratif, relevant de l’article 501(c)3. Le siège de MEMRI est situé à Washington, DC, avec des antennes dans plusieurs capitales. Les rapports de MEMRI sont traduits en anglais, français, espagnol, polonais, japonais, et hébreu.

MEMRI – Middle East Media Research Institute: https://www.memri.org

MEMRI dans les Médias : https://memriinthemedia.org

MEMRI TV – MEMRI: https://www.memri.org/tv

MEMRI en français : http://memri.fr