Les principales institutions juives de France, dont le Consistoire et le Crif, ont appelé à voter pour Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle, au nom de la défense des “valeurs républicaines”.

“Le Consistoire central de France, profondément attaché à sa devise +Religion et Patrie+, enjoint les Français à se mobiliser massivement le 24 avril prochain pour faire triompher, par la voie des urnes, la France qui nous rassemble”, écrit l’institution représentative du culte juif dans un communiqué diffusé mercredi.

Evoquant un “nouveau péril pour la cohésion de la population française”, le président du Consistoire central Elie Korchia et le grand rabbin de France Haïm Korsia “appellent à dépasser les clivages politiques et à voter pour Emmanuel Macron” afin de “garantir la préservation des principes républicains comme des valeurs humanistes prônées par le judaïsme”.

Dans un communiqué diffusé mardi, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), organe de représentation politique, avait appelé “à faire barrage à Marine Le Pen et à voter massivement pour Emmanuel Macron”, invoquant la nécessité d’une “union républicaine”.

“Le Crif rappelle son opposition constante au Rassemblement national, dont l’histoire et les prises de position sont contraires aux valeurs républicaines portées par les Juifs de France”, ajoutait le Conseil, pour lequel “nos libertés individuelles, notre diversité sociale, nos traditions et la stabilité de notre pays sont en jeu”.

Troisième grande organisation du judaïsme français, très active dans l’éducation et la solidarité notamment, le Fonds social juif unifié (FSJU) a pris une position comparable par la voix de son président, Ariel Goldmann.

“Parce que l’essentiel est en jeu: la liberté de conscience et la liberté de culte, j’appelle à voter Emmanuel Macron”, a-t-il tweeté mardi.

Les institutions juives sont vent debout contre la volonté de Marine Le Pen d’interdire en France l’abattage des animaux sans étourdissement, donc l’abattage rituel juif et musulman, même si la candidate RN a récemment précisé que l’importation de viande casher ou halal serait toujours possible.

“C’est pour les citoyens juifs, tout comme d’ailleurs pour les citoyens musulmans, une atteinte grave à la possibilité d’exercer librement leur pratique religieuse, laquelle est un pilier de notre Constitution”, écrit le Consistoire dans son communiqué.

Fuenteinformation.tv5monde

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

A excepción de tu nombre y tu correo electrónico tus datos personales no serán visibles y son opcionales, pero nos ayudan a conocer mejor a nuestro público lector

A fin de garantizar un intercambio de opiniones respetuoso e interesante, DiarioJudio.com se reserva el derecho a eliminar todos aquellos comentarios que puedan ser considerados difamatorios, vejatorios, insultantes, injuriantes o contrarios a las leyes a estas condiciones. Los comentarios no reflejan la opinión de DiarioJudio.com, sino la de los internautas, y son ellos los únicos responsables de las opiniones vertidas. No se admitirán comentarios con contenido racista, sexista, homófobo, discriminatorio por identidad de género o que insulten a las personas por su nacionalidad, sexo, religión, edad o cualquier tipo de discapacidad física o mental.
Artículo anteriorLa violencia contra los judíos de la diáspora no es culpa de Israel, ¿o sí?
Artículo siguienteInstituciones judías llaman votar por Macron