Depuis hier soir, mercredi 4 mai, les Israéliens célébrent Yom Haatsmaout, la fête nationale de leur pays, correspondant à la déclaration d’indépendance de 1948. La date est fixée par le calendrier hébraïque, ce qui explique qu’elle varie dans le calendrier grégorien de quelques jours chaque année.

Juste après les commémorations de Yom HaZikaron* en souvenir des soldats tombés pour la défense d’Israël, les Israéliens ont débuté la fête la plus populaire en Israël, celle qui célèbre leur pays, son droit à exister et qui met à l’honneur un sentiment national unique en son genre.

À la suite de l’émouvante cérémonie de Yom HaZikaron, les israéliens fêtent l’anniversaire du pays entre feu d’artifices, concerts et fêtes. En effet, pour le 74ème anniversaire de l’Etat d’Israël, l’armée organise son grand défilé aérien. Pour saluer tous les Israéliens, le défilé aérien militaire inclut plus de villes. Cette année, l’armée survolera pour la première fois la ville d’Hébron.

Cette année également, l’armée israélienne renoue avec sa tradition annuelle d’ouverture des principales bases aux visiteurs.

 

La tradition populaire veut également que le jour de Yom Haatsmaout, le repas du midi soit consacré à un barbecue en famille ou entre amis, dans les parcs du pays.

 

*Yom Hazikaron 2021

Les commémorations de Yom HaZikaron (le jour du souvenir) ont commencé mardi soir, à la tombée de la nuit et se sont terminées hier. Cette journée de commémoration rend hommage à tous les soldats tombés pour la défense d’Israel, ainsi qu’à toutes les victimes du terrorisme.

Lors de Yom HaZikaron, une sirène retentit à travers tout le pays à deux reprises. Au son de cette sirène, toute la nation observe un arrêt de deux minutes, cessant toutes les activités alors en cours. La première sirène a été entendue à 20h mardi soir et marquait le début de Yom HaZikaron. Isaac Herzog a participé aux cérémonies officielles. La seconde a sonné à 11h, hier matin, avant la récitation publique des prières dans les cimetières militaires. Le président israélien était au Mont Herzl.

Il s’agit d’un symbole fort pour le peuple israélien : nous pleurons nos soldats qui ont donné leur vie pour nous, notre pays et qui permettent que nous célébrions une nouvelle année pour Israël.