Diario Judío México -

Dans un discours en date du 3 janvier 2016, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré en réaction à l’exécution du chiite saoudien cheikh Nimr Al-Nimr : « Ce sang qui a été versé sonnera le glas du régime et du clan [saoudien]. »

Et d’ajouter : « Quand un régime perd la tête et perd jusque la moindre parcelle d’humanité… cela signifie qu’il a atteint le bord de l’abîme. » Le discours a été diffusé sur Al-Manar TV. Extraits :

Hassan Nasrallah : Permettez-moi de vous le dire, la réaction à l’exécution du martyr, l’éminent érudit cheikh Nimr Baqir Al-Nimr, sera une réaction du type de celle de Zaynab. Tout le peuple doit se lever et dire la vérité, tout comme Zaynab a affronté Ibn Ziyad et Yazid bin Muawiya, sans craindre qui que ce soit et sans nulle autre considération.

[…]

Foule : Non à l’humiliation !

Non à l’humiliation !

Non à l’humiliation !

Non à l’humiliation!

Non à l’humiliation !

Hassan Nasrallah : Le sang versé injustement au Yémen, sur la terre de la Péninsule arabique et dans ses prisons, et sur toute la terre arabe et islamique, où le sang est versé en raison de l’idéologie, du capital et des armes de ces gens… Ce sang qui a été versé sonnera le glas du régime et du clan saoudiens. Il marquera leur fin. La loi divine et la loi de l’Histoire le dictent. Quand un régime perd la tête, et perd jusque la moindre parcelle d’humanité, en oublie jusqu’au comportement humain le plus fondamental, c’est qu’il a atteint le bord de l’abîme. J’unis ma voix à celles de tous ceux qui ont affirmé que les signes du trépas de ce régime corrompu, criminel, injuste, tyrannique, takfiri et terroriste apparaissent à l’horizon.

[…]

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV