Diario Judío México - Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Dans un sermon du vendredi prononcé dans une mosquée australienne, Ismail Al-Wahwah, membre du Hizb Ut-Tahrir en Australie, a abordé le sujet de l’homosexualité. Selon lui, l’homosexualité est une forme de prévention des naissances, destinée à réduire la population mondiale. Quiconque prône l’homosexualité est « un tueur d’enfants sans arme », a-t-il déclaré.

La vidéo a été mise en ligne sur YouTube le 28 octobre 2019. Ismail Al-Wahwah est retourné en Australie en avril 2019, après avoir purgé une peine d’un an dans une prison jordanienne pour incitation contre le régime. (Voir les Dépêches spéciales de MEMRI n° 7893 et 5119, Enquête et analyse de MEMRI n° 973 et L’islamiste australien Ismail Al-Wahwah appelle les participants à la conférence sur le califat d’Ankara à mener « les armées du djihad qui vont conquérir l’Europe et l’Amérique », 14 avril 2016 ; Le dirigeant islamiste australien Ismaïl Al-Wahwah incite au djihad contre les Juifs : « Ce sont les créatures les plus viles qu’Allah ait créées », 19 mars 2015 ; Ismail Al-Wahwah, porte-parole du Hizb ut-Tahrir en Australie : nous établirons le califat et ferons de l’arabe la langue officielle, 6 janvier 2013 ; Des leaders islamistes australiens incitent au djihad pour expulser les juifs de la Palestine, 12 août 2014.) Extraits :

Ismail Al-Wahwah : Du point de vue de la charia, la question ne se pose pas. Il est clair et évident [que l’homosexualité est interdite]. Nous ne ferons pas de compromis et nous ne capitulerons pas en la matière, contrairement à certaines autres religions, qui ont succombé à la pression des lobbies. Elles ont abandonné et changé leur religion, leurs évangiles, tout… A tel point qu’elles organisent des mariages [homosexuels] dans les églises. Si Allah le veut, cela n’arrivera jamais [dans l’islam], même si ce sont des gens immoraux qui adhèrent à l’islam qui le font. L’islam a une position ferme sur cette question. Nous ne transigerons pas, et nous n’aurons aucun dialogue avec ceux qui soutiennent l’opinion… Il ne s’agit pas d’avoir un point de vue opposé. Dans l’islam, [l’homosexualité] est absolument haram. La position de l’islam concernant ce crime doit rester claire pour nous, pour nos enfants et pour les générations à venir. Nous sommes les défenseurs de l’humanité. L’humanité doit être défendue par l’islam. Si nous passons de l’étude de ce qui est haram et de ce qui est halal dans l’islam à une discussion sur les gènes, la médecine et tout le reste – nous en avons terminé. […]

J’ai regardé une interview en vidéo avec une femme, qui est une secrétaire [sic] aux Nations unies. Elle s’appelle Christiana Figueres. Son nom a une consonnance grecque, ou peut-être qu’elle vient d’Amérique latine, Dieu seul sait… Quoi qu’il en soit, elle est secrétaire [exécutive de la CCNUCC (Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques)] aux Nations unies et elle traite de la question des changements climatiques. Elle traite de l’environnement et du réchauffement climatique. Cette question fait l’objet d’un vaste débat dans le monde aujourd’hui. La vidéo est sur YouTube. Le journaliste lui demande pour commencer : « Réduire la population mondiale n’aiderait-il pas à réduire le danger du réchauffement de la planète ? » Réduire la population mondiale… Sa réponse a été : « Oui, absolument. » Elle a affirmé que la population d’aujourd’hui est plus nombreuse qu’elle ne devrait l’être, et qu’en 2050, la population mondiale atteindra neuf milliards, ce qui sera dangereux pour l’environnement, ainsi que pour les ressources humaines… pardon, je veux dire pour les ressources naturelles. C’est dangereux. Nous devons réduire le nombre de gens… neuf milliards. Le journaliste lui a demandé : « Pouvons-nous faire quoi que ce soit concernant ce chiffre ? Neuf milliards, c’est un chiffre effrayant… Elle a affirmé : « Oui, nous pouvons certainement faire quelque chose concernant ce chiffre. » Ma question est la suivante : que peuvent-ils faire avec ce chiffre ? Comment peuvent-ils empêcher la population mondiale d’atteindre les neuf milliards d’ici 2050 ? Ceci est l’introduction de mon allocution. Nous pouvons nous y prendre de deux manières, afin d’éviter ce chiffre. D’une part, nous pouvons nous occuper des gens dans le monde d’aujourd’hui : hommes, femmes et enfants. Comment pouvons-nous réduire leur nombre ? A travers les guerres, les maladies, le rejet de la médecine, l’absence de soins aux personnes âgées, et en ne procréant pas… Pas d’enfants, et tout cela… Tout cela mènera à réduire ce chiffre. […]

Mais il y a un autre moyen, caché : ne pas donner naissance à des enfants. C’est une forme cachée de meurtre. De ne pas donner naissance. Au lieu de voir tant et tant de millions ou de milliards d’enfants naître d’ici 2050, les gens n’auront pas d’enfants. Par conséquent, dans mon sermon d’aujourd’hui, je qualifierai ceux qui défendent l’homosexualité de « tueurs d’enfants » et d’ « ennemis de l’enfance ». Quiconque défend [l’homosexualité] est un tueur d’enfants sans arme et un ennemi de l’enfance. […]

Je ne parle pas de ceux qui dansent dans les rues et agitent des drapeaux colorés. Ces gens sont des victimes qui ignorent ce qu’ils font. Mais les cerveaux qui conçoivent tout cela sont des meurtriers par excellence. Ils tuent l’enfance, qui est la plus belle chose au monde. Puis ils vous parlent de progrès et de liberté… Non ! Vous êtes des meurtriers, au plein sens du terme. […]

Le monde d’aujourd’hui est menacé par les produits du libéralisme : armes nucléaires, armes chimiques, changement climatique… Ces questions sont le résultat de la civilisation occidentale libérale, et l’homosexualité est l’une de ces épidémies.

Las opiniones expresadas aquí representan el punto de vista particular de nuestros periodistas, columnistas y colaboradores y/o agencias informativas y no representan en modo alguno la opinión de diariojudio.com y sus directivos. Si usted difiere con los conceptos vertidos por el autor, puede expresar su opinión enviando su comentario.

SIN COMENTARIOS

Deja tu Comentario

Artículo anterior“Ante el nombre Israel, todo está permitido”
Artículo siguienteDiputados instan al presidente paraguayo a trasladar a Jerusalem la embajada